Photo famille des hauts officiels de la SOM3. Photo : VNA

 

 

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Les délégués participants à la 3e réunion des hauts officiels de l'APEC (SOM3) et aux réunions connexes - qui doivent se terminer aujourd’hui à Ho Chi Minh-Ville après plus de dix jours de travail - sont nombreux à applaudir le Vietnam, pays hôte de l’Année APEC 2017 aussi bien sur le plan de l’organisation que des initiatives.

Rory McLeod, président du Comité économique de l'APEC (CE), a déclaré que l'organisation par le Vietnam de l'APEC 2017 était ​parfaite, avec des réunions bien organisées et de très bonnes installations.

Valery E. Sorokin, haut officiel de Russie pour l'APEC, a déclaré que le Vietnam a fait un excellent travail, l'Année de l'APEC 2017 se déroule très bien.

"L'esprit de collaboration et de recherche d'actions collectives et de consensus est là", a-t-il déclaré, exprimant sa conviction qu'il y aurait des débats pratiques pendant la Semaine des dirigeants des économies membres de l’APEC dans la ville centrale de Da Nang en novembre prochain.

Peter MacArthur, ambassadeur du Canada au Timor-Leste et en Indonésie, a déclaré que d'autres délégués et lui sont très impressionnés par la capacité du Vietnam, pour la deuxième fois, d'accueillir l'APEC «de manière très professionnelle, très ciblée et avec de très bonnes relations logistiques et organisationnelles».

"La forte présidence du pays, un très bon soutien logistique et un programme clair au cours de la SOM 3 et des réunions connexes aident à faire avancer les préparatifs pour les réunions des économies membres de l'APEC pour la prochaine Semaine des dirigeants de l’APEC à Da Nang", a-t-il ajouté.

L'ambassadeur Robert Holleyman, président et chef de la direction de C & M International, LLC, a déclaré que l'accueil de l'APEC par le Vietnam cette année est un grand signe que le pays veut s'intégrer à d'autres économies dans la région.

En ce qui concerne les initiatives du Vietnam dans l'Année de l'APEC 2017, Alan Bollard, directeur exécutif du Secrétariat de l'APEC, a déclaré : "Le Vietnam a obtenu quatre priorités importantes tout au long de l'année. Nous avons assisté à de nombreuses rencontres pour aider à développer toutes ces questions. Nous arrivons à une étape où nous devons être très précis sur ce que l'APEC peut offrir. Il s'agit de choses très importantes dans une année assez compliquée, et jusqu'à présent, cela s'est très bien passé".

"Les priorités du Vietnam en général sont d'aider à continuer cette grande histoire sur l'intégration économique régionale et obtenir des avantages ​en matière de commerce, mais aussi maintenant de s'assurer qu'ils profitent à la région et pas seulement à certaines économies ou à certaines personnes", a-t-il remarqué.

Le président de la CE, Rory McLeod, a également estimé que les thèmes et les priorités de l'APEC 2017 sont très clairs, ambitieux et utiles pour l'APEC.

Pour sa part, Tsutomu Koizumi, haut officiel de l'APEC au Japon, a déclaré à l'APEC 2017, que le Vietnam a fourni d'excellents ordres du jour et priorités, saluant les efforts du pays pour permettre aux officiels de l'APEC de faire un bon travail.

"Nous avons commencé à penser aux objectifs possibles de 2020. Ce que l'APEC a besoin à l'avenir est de promouvoir la coopération économique et d'investissement dans notre région afin d'inspirer le reste du monde sur ce qui pourrait être possible en termes de prospérité mondiale. Je pense que le Vietnam a eu l'excellente idée d'établir le groupe de vision APEC rassemblant des personnes des économies de l'APEC pour réfléchir, promouvoir et demander aux hauts officiels d'établir des objectifs possibles", a-t-il insisté.

L'ambassadeur canadien MacArthur a déclaré que les quatre priorités soulevées par le Vietnam sont alignées sur celles du gouvernement canadien, soulignant que les idées du pays ont aidé d'autres membres de l'APEC à progresser en termes de développement économique.

Les quatre priorités du Vietnam sont la promotion d'une croissance durable, innovante et inclusive ; l'approfondissement de l'intégration économique régionale ; le renforcement de la compétitivité et de l'innovation des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) à l'ère numérique et enfin l'amélioration de la sécurité alimentaire et l'agriculture durable en réponse aux changements climatiques. -VNA