Hanoi (VNA) – Le Tribunal populaire de Hanoi a ouvert  jeudi 5 avril le procès en première instance de six personnes accusées de «mouvement insurrectionnel».
 
Nguyên Van Dai, le 5 avril devant le Tribunal populaire de Hanoi. Photo : VNA

Nguyên Van Dai, Pham Van Trôi, Nguyên Trung Tôn, Nguyên Bac Truyên, Truong Minh Duc et Lê Thu Hà sont poursuivis sur le fondement de l’article 79, clause 1 du Code pénal de 1999.

La justice a reproché à Nguyên Van Dai, Pham Van Trôi, Nguyên Trung Tôn, Nguyên Bac Truyên d’avoir initié, fondé et dirigé l’association “Hôi anh em dân chu” (Fraternité pour la démocratie), de mars 2013 à juillet 2017.

Nguyên Van Dai et ses complices ont persuadé Truong Minh Duc, Lê Thu Hà et certains d’autres de créer un bureau de représentation, un site web de cette association, de rédiger son programme et de développer ses forces, selon le Parquet populaire suprême.

Les accusés ont abusé de leurs droits et libertés pour nouer des liens avec des organisations dans et hors du pays, des organisations illégales pour solliciter leur soutien financier, se livrer à la propagande contre l’Etat et préparer ses forces dans le but de renverser le pouvoir populaire.

Nguyên Van Dai est identifié comme celui qui a conçu et dirigé les actes délictueux commis par l’association “Hôi anh em dân chu” dont il est deuxième vice-président. Lui et ses complices ont mobilisé et reçu un financement de 71.726 dollars et 9.161,31euros de l’étranger. 

Les accusés sont défendus par six avocats dans ce procès qui devrait durer deux jours. – VNA