Singapour, 17 août (VNA) - Singapour et la Malaisie ont tenu un important débat sur le projet de train à grande vitesse (TGV) reliant Singapour et Kuala Lumpur, selon le ministère singapourien des Transports.

Photo d'illustration. Source: Paul Tan

La réunion entre les deux parties a eu lieu la semaine dernière après que le gouvernement singapourien avait demandé à plusieurs reprises à la Malaisie une réponse, clarifiant sa position sur ce projet de 28 milliards de dollars.

Le ministre malaisien des Transports, Anthony Loke, a déclaré que la réunion avait pour but de résoudre les problèmes liés à ce projet ferroviaire, ajoutant qu'un rapport détaillé sera présenté au Cabinet malaisien cette semaine.

S'exprimant devant le Parlement singapourien le 9 juillet, le ministre des Transports, Khaw Boon Wan a annoncé que Singapour avait envoyé une note diplomatique à la Malaisie afin de demander une clarification immédiate de la position malaisienne sur ce projet.

Si la Malaisie suspend unilatéralement le projet, Singapour demandera une indemnisation pour les coûts encourus conformément à l’accord contraignant signé entre les deux pays et le droit international, a-t-il ajouté.

Selon M. Khaw Boon Wan, Singapour a déjà dépensé plus de 250 millions de dollars singapouriens pour ce projet, les dépenses pouvant atteindre 300 millions de dollars singapouriens (220 millions de dollars américains) d’ici la fin de l’année.

Les dépenses seront complètement gaspillées si le projet ne se poursuit pas, a-t-il déclaré.

Cette ligne ferroviaire de 350 km devrait être mise en service en 2026, réduisant le temps de trajet entre les deux villes d’environ 5 heures à seulement 90 minutes. -VNA