La fête Pink Hat 2018, tenue le 28 octobre à Ho Chi Minh-Ville. Photo : VNA
 
 
Hanoï (VNA) - Les femmes devraient avoir des connaissances et examiner régulièrement leurs seins. Tel est l’appel lancé lors de la fête Pink Hat 2018, tenue récemment à Ho Chi Minh-Ville.

Organisé par le réseau de lutte contre le cancer du sein du Vietnam, l’évènement a proposé de nombreuses activités attirant l'attention de milliers de personnes.

Cette année, sur le thème du yoga, les organisateurs voulaient améliorer la compréhension du public sur les effets du yoga sur la santé, en particulier chez les personnes victimes d'un cancer.

S'exprimant à cette occasion, Mme Karen Lanyon, consule générale d'Australie à Ho Chi Minh-Ville, ambassadrice de Pink Hat du réseau de cancer du sein du Vietnam, a partagé ses 10 années de lutte contre le cancer du sein. Selon elle, l'optimisme est le secret pour triompher de cette maladie.

Mme Karen Lanyon a exhorté les femmes vietnamiennes à se préoccuper davantage de leurs seins et à faire des examens réguliers dans des établissements médicaux, notamment dès l'âge de 30 ans.

A cette occasion, le comité d’organisation a invité la communauté à faire des dons de cheveux au réseau de lutte contre le cancer du sein afin de confectionner des perruques destinées aux femmes suivant une chimiothérapie. A ce jour, 100 perruques ont été remises à des hôpitaux de cancérologie de Da Nang et Hanoï.-CPV/VNA