Les 10 étudiants vietnamiens emmenés à Jakarta depuis Palu après le séisme et le tsunami, à l’aéroport international Soekarno-Hatta, avec Tran Minh Cu, conseiller de l’ambassade du Vietnam en Indonésie (5e à partir de la droite). Photo : VNA

 

Jakarta, 2 octobre (VNA) – Les 10 étudiants vietnamiens bloqués dans la ville de Palu après le séisme et le tsunami ont été emmenés à Jakarta sains et saufs, grâce aux efforts de l’ambassade du Vietnam et des organes compétents locaux, notamment l’armée indonésienne.

Au moment du séisme, la majorité de ces étudiants étaient dans les internats de leurs écoles et ont eu de la chance d'en sortir avant l’effondrement des bâtiments.

En les accueillant à l’aéroport international Soekarno-Hatta, Tran Minh Cu, conseiller de l’ambassade du Vietnam en Indonésie, a annoncé que l’ambassade du Vietnam continuerait de leur accorder des assistances ces prochains jours.

Selon l’Institut d’études géologiques des Etats-Unis (USGS – United States Geological Survey), le matin du 2 octobre, deux séismes de magnitude 5,9 et 6 sur l’échelle de Richter ont secoué l’île de Sumba au Sud de l’Indonésie. Ils sont survenus 15 minutes après un séisme de 6 dans cette même région.

Vendredi 28 septembre, un séisme de magnitude 7,5 a secoué l'île des Célèbes (Sulawesi), dans le centre de l'Indonésie, suivi d'un tsunami qui a notamment touché la ville de Palu.

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a estimé le 1er octobre qu’environ 190.000 Indonésiens, dont 46.000 enfants et 14.000 personnes âgées, ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Selon un bilan encore provisoire rendu public le soir du 1er octobre, la double catastrophe a fait près de 1.300 morts et ce bilan continuera de s’alourdir.

Le gouvernement indonésien n’organisera pas de collecte de fonds durant les réunions du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM) prévues du 8 au 14 octobre à Bali. Selon la ministre indonésienne des Finances, Sri Mulyani Indrawati, son pays possède suffisamment de moyens pour traiter l’impact du désastre. De son côté, le ministre coordonnateur des affaires maritimes de l’Indonésie, Luhut Binsar Pandjaitan, a indiqué que le gouvernement indonésien ne déclarerait pas l’état de catastrophe nationale. Cependant, l’Indonésie continuera d’obtenir les aides internationales. Les réunions annuelles du FMI et de la BM auront lieu comme prévu. -VNA