Photo: CVN/VNA

Hanoï (VNA) - Le vice-ministre vietnamien de la Culture, des Sports et du Tourisme, Lê Khanh Hai, a récemment affirmé que l’organisation des prochains jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31) en 2021 serait une "opportunité en or" pour le tourisme national, tout en élevant la position et le prestige du Vietnam au sein de l'ASEAN.

"Grâce à cet événement sportif régional biennal, le Vietnam aura en effet de nombreuses occasions de promouvoir auprès des amis internationaux son image, son peuple, ses coutumes, sa culture", a-t-il déclaré.

"En outre, les SEA Games 31 auront des répercussions extrêmement importantes non seulement dans le domaine du sport, mais aussi dans la politique,  la diplomatie, l'économie et la société de notre pays", a-t-il ajouté.

Le Vietnam a choisi Hanoï comme ville hôte en 2021 des SEA Games 31 et des Para Games 11. Les SEA Games 31 contribueront à la promotion de l'image de la capitale et des localités impliquées dans l'organisation de cet événement, et attireront touristes et investisseurs nationaux et internationaux à Hanoï et dans les localités voisines, a souligné le vice-ministre Lê Khanh Hai.

Depuis 1959, les pays membres de l’ASEAN ont organisé à tour de rôle 29 éditions des SEA Games. Selon le calendrier, c’est le Cambodge qui devait les accueillir en 2021, et le Vietnam en 2023. Cependant, comme le Cambodge ne disposait pas de suffisamment de moyens pour assurer une bonne organisation de la compétition sur son sol l’année prévue, Phnom Penh a demandé à ce que les dates soient inversées, ce que la Fédération des Jeux d’Asie du Sud-Est et le Vietnam ont accepté.

"Une responsabilité et un honneur"

Lors d’une récente réunion du gouvernement, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné que l’organisation des SEA Games 31 sera à la fois "une responsabilité et un honneur" pour le Vietnam, un membre actif de l'ASEAN, et également l'occasion de promouvoir l'image du pays et de son peuple sur la scène régionale et même internationale.

Photo: Hanoï a beaucoup d’expériences dans l’organisation d’événements sportifs internationaux. Photo: VNA/CVN

Selon Lê Khanh Hai, la capitale possède déjà de nombreuses installations sportives gérées par son ministère. D’autres ministères et certaines localités voisines en ont également. Il faudra seulement rénover et moderniser ces installations pour bien accueillir les SEA Games 31 et les Para Games 11.

De plus, Hanoï a aussi un plan pour encourager les associations et organismes à parrainer ou à investir dans le sport, dont un projet de construction de courts de tennis pour ces deux événements. "On profitera au maximum des installations disponibles, a assuré le vice-ministre Lê Khanh Hai. On n’investira pas dans de nouvelles installations sportives avec le budget de l'État, mais on mobilisera  les ressources au sein de la société".

À noter que ces derniers temps, le Vietnam a pu glaner des expériences précieuses grâce à l’organisation de nombreux événements sportifs internationaux et régionaux comme les SEA Games en 2003, les 3es Jeux d’Asie en salle, les 5es Jeux asiatiques de plage (ABG 5)… -CVN/VNA