Le riz à l'export. Photo: nongnghiep.vn

Hanoï (VNA) – Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural est optimiste pour les exportations des produits aquatiques et de riz, pour le deuxième semestre de cette année.

Le riz du Vietnam satisfait aux exigences pour la qualité et reçoit une hausse demande des marchés d’Asie comme l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines… et aussi de l’Afrique. Le Vietnam vise 6,5 millions de tonnes exportées sur l’ensemble de l’année.

Selon le ministère, en mai 2018, les exportations nationales de riz sont estimées à 451.000 tonnes pour 347 millions de dollars, portant le montant total en cinq mois à 2,66 millions de tonnes et 1,45 milliard de dollars, en hausse de 13,9% en volume et de 40% en valeur en glissement annuel. La Chine est toujours le 1er marché à l’export du riz vietnamien.

Pour les produits aquatiques, les exportations en mai se sont estimées à 671 millions de dollars, portant le montant total en cinq mois à 3,12 milliards de dollars, soit une hausse de 9,7% en variation annuelle.

Les Etats-Unis, le Japon, la Chine et la République de Corée sont, respectivement, les quatre premiers grands débouchés des produits aquatiques vietnamiens, représentant 52,7% de la valeur totale des exportations de ces produits. La plus forte hausse en valeur des exportations concernait les Pays-Bas (60,2%), la Chine (28,8%), le Royaume-Uni (27,4%) et l’Allemagne (27%).

Les exportations du pangasius ont atteint en mai 104.000 tonnes, une hausse de 11,6%  sur un an. La Chine est toujours le premier débouché. -VNA