Table-ronde sur la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 24) et les NDC. Photo: VNA

 

 

Hanoï (VNA) – Une table-ronde sur la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 24) et les NDC (Contributions déterminées au niveau national) 2 a eu lieu le 28 novembre à Hanoï en vue de renforcer la communication sur les impacts du dérèglement climatique et l’augmentation de la température au Vietnam.

Lors de cet événement, des spécialistes, des scientifiques, des décideurs politiques de Hanoï ont abordé la situation des émissions du gaz à effet de serre au Vietnam, ainsi que la nécessité du renforcement de la communication sur le changement climatique et de la réduction des émissions du gaz à effet de serre, des contenus importants de la COP 24 et les NDC du Vietnam, le changement de la température au Vietnam, outre l'objectif de limiter la hausse des températures à +1,5°C.

Selon Mme Tran Le Thuy, directrice du MDI (Management Development Institute), les pays devraient tenir compte des intérêts économiques dans l’immédiat et la lutte contre le changement climatique à long terme.

Ces derniers temps, la communication sur les effets du changement climatique au Vietnam n’a pas reçu une attention appropriée. Les journalistes devraient alors recueillir le soutien de la société en abordant du changement climatique et ses impacts sur les Vietnamiens, a noté Mme Tran Le Thuy. Il faut des articles analysant les impacts du changement climatique, notamment au  Vietnam, a-t-elle proposé.

La COP 24, prévue en décembre prochain en Pologne, discutera des engagements de chaque pays dans la révision et la mise à jour des NDC, et élaborera les directives d’application de l’Accord de Paris sur le changement climatique, a fait savoir Nguyen Dinh Quang, de l’Université des sciences et technologies de Hanoï.

Docteur Nguyen Lanh, de l’Institut de la stratégie, des politiques sur les ressources naturelles et l’environnement, a indiqué que le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement était en train d’élaborer les NDC 2 avec des procédures de surveillance des gaz à effet de serre effectuées sous la direction du Comité intergouvernemental sur le changement climatique.

La totalité des émissions de gaz à effet de serre du Vietnam était estimée en 2014 à environ 283 millions de tonnes du CO2, soit 3 tonnes par personne par an.

Selon le Comité intergouvernemental sur le changement climatique en juin dernier, les concentrations de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère en hausse continue et les difficultés dans le contrôle des émissions de gaz à effet de serre par les économies émergentes freinent l'achèvement de l'objectif de limiter la hausse des températures à +1,5-2°C.

Actuellement, le Vietnam se classe 27e dans le monde en termes d'émissions de gaz à effet de serre. Au Vietnam, les NDC sont construites sur la base des indicateurs de développement économique en harmonie avec la protection de l’environnement et la réduction des émissions. -VNA