Quang Binh s’efforce de sauver les derniers saola de l’extinction

Les autorités de la province centrale de Quang Binh lancent des activités pour sauver le saola (Pseudoryx nghetinhensis), l’un des mammifères les plus rares et les plus menacés de la planète, du bord de l’extinction.
Quang Binh (VNA) – Les autorités de la province centrale de Quang Binh lancent des activités pour sauver le saola (Pseudoryx nghetinhensis), l’un des mammifères les plus rares et les plus menacés de la planète, du bord de l’extinction.
Quang Binh s’efforce de sauver les derniers saola de l’extinction ảnh 1Surnommé licorne asiatique, le saola est l’un des animaux les plus rares au monde. Photo: WWF

 
Les activités font partie d’un projet sur la gestion durable des forêts et la conservation de la biodiversité à Quang Binh.

Mondialement connu comme un symbole de la biodiversité de l’Asie du Sud-Est en général et du Vietnam en particulier, le saola, d’une extrême discrétion, fascine toujours 31 ans après sa découverte.

Mais cette espèce est aujourd’hui en danger critique d’extinction et figure sur Liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et dans le Livre rouge du Vietnam, vu la modestie de ses effectifs et l’étroitesse de son habitat.

Le projet fournira un soutien urgent et direct pour identifier et atténuer les menaces pesant sur l’espèce dans les zones prioritaires de la région centrale de Truong Son, tout en sensibilisant le public afin d’accroître la capacité de détecter la présence de sao la dans son habitat.

Le saola a été découvert pour la première fois par des scientifiques en 1992 dans le Parc national de Vu Quang dans la province de Hà Tinh, au Centre. Cette découverte a par ailleurs été considérée comme l’une des plus importantes du milieu scientifique.

Surnommé la "licorne asiatique", ce mammifère peuple essentiellement la cordillère de Truong Son et plusieurs localités au Laos. Il ressemble à une antilope et se reconnaît à ses deux cornes parallèles aux extrémités pointues qui peuvent atteindre 50 cm de longueur.

La difficulté à localiser cet animal a empêché les scientifiques d’évaluer précisément sa population. Les scientifiques travaillent actuellement à mieux comprendre cette espèce rare afin de mettre en place des mesures de conservation efficaces pour protéger le saola de l’extinction. – VNA

Voir plus