Des enfants expriment leurs opinions lors du forum sur les questions relatives à la maltraitance et à la noyade chez les enfants. Photo: VNA

Quang Binh (VNA) – Environ 70 enfants de la province centrale de Quang Binh ont eu l’occasion d’exprimer leurs opinions sur les questions relatives à la maltraitance et à la noyade chez les enfants lors d'un forum organisé les 7 et 8 août dans la ville de Dong Hoi.

Le forum a été organisé conjointement par l’antenne de l’Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh de Quang Binh, le service provincial du Travail, des Invalides et des Affaires sociales et le bureau de l’ONG Plan International Vietnam à Quang Binh.

Les enfants participants, qui ont représenté plus de 129.000 enfants de la province, ont également été informés de la loi relative aux enfants, des politiques, lois de l’État et les règlementations de la province sur les enfants, ainsi que des droits des enfants, et les secours en cas de noyade.

Dans le cadre de ce forum, ils ont eu un dialogue avec des dirigeants provinciaux et des représentants de ministères et d’organes de la localité, au cours duquel ils ont abordé des questions telles que la violence à l’école, la maltraitance des enfants, le mariage précoce et la noyade.

Selon le Service provincial du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, chaque année, environ 20 cas d'enfants victimes de noyade sont signalés à Quang Binh. Au début de 2019, la province a dénombré 33 cas.

Truong Dinh Duong, directeur adjoint dudit service, a indiqué que l’augmentation du nombre de cas d’enfants victimes de noyade est due à la négligence des parents, aux difficultés des familles, au manque de terrains de jeu pour les enfants et au manque de compétences de prévention de la noyade.

L’une des solutions significatives de ce problème consiste à améliorer la communication afin d’attirer davantage l’attention des enfants, a-t-il déclaré, suggérant de planter des panneaux d’alerte dans les zones dangereuses, d’améliorer les compétences des enfants en matière de prévention de la noyade et de mobiliser l’aide d’organisations non gouvernementales. -VNA