Hanoi (VNA) – Le Vietnam est connu comme "la terre aux mille métiers artisanaux". Si la course à la modernisation les menace de disparition, la situation n’est pas désespérée. Le développement touristique est une des solutions efficaces pour faire revivre ces villages traditionnels.

Des touristes visitant un stand dans le marché à Bat Tràng. Photo: CVN


Situé sur la rive gauche du fleuve Rouge et à une quinzaine de kilomètres au sud-est de la capitale, Bat Tràng est renommé pour être l’un des plus anciens villages de céramique du pays. Depuis dix ans, ce village s’est pourtant métamorphosé.

À l’entrée, les touristes peuvent voir un grand panneau: "Bienvenue dans le monde des céramiques" . La rue principale est un enchevêtrement de boutiques dont les produits débordent jusque sur le trottoir. Vases, vaisselles, cuvettes, tasses de thé jouxtent pots à vin, statues ou objets de décoration. Tout un univers merveilleux que les visiteurs s’apprêtent à découvrir!

Environ 200.000 touristes par an

Ces dernières années, Bat Tràng est devenu une destination de choix pour les voyageurs tant vietnamiens qu’étrangers lors de leur séjour dans la capitale. Avec le village de Van Phuc spécialisé dans les soieries dans l’arrondissement de Hà Dông, Bat Tràng figure dans le projet d’investissement, de conservation et de développement des villages de métiers traditionnels liés au tourisme de Hanoi jusqu’en 2020.

En plus du succès dans la vente de céramiques, Bat Tràng a réussi à devenir une destination idéale pour les touristes souhaitant découvrir le processus de fabrication de céramiques ou s’essayer à en faire eux-mêmes pour les offrir en cadeaux à leurs proches. Selon Trân Duc Hai, directeur du Service du tourisme de Hanoi, on estime à environ 200.000 le nombre de visiteurs à Bat Tràng par an, dont 10% sont des étrangers et plus de 40% sont des enfants.

Vân, une jeune guide du site touristique de Lò Bâu, le plus ancien four du village, indique: "Mars et avril sont les mois où Bat Tràng entre dans sa haute saison touristique. Durant cette période, notre site peut accueillir jusqu’à 1.500 visiteurs par jour. Outre la découverte de l’histoire du plus ancien four de Bat Tràng, les touristes ont l’occasion de participer à un cours de fabrication de céramiques, lequel leur permet de comprendre rapidement le travail d’un céramiste. Ils peuvent aussi mettre la main à la pâte en réalisant leur propre œuvre en céramique. Ce sont vraiment des expériences inoubliables".

La plupart des voyageurs qui choisissent de visiter les villages d’artisanat témoignent d’un intérêt pour les cultures locales. "C’est la première fois que je me rends à Bat Tràng. Je trouve que ce village est magnifique avec beaucoup de charme. J’ai pu mieux comprendre le processus de fabrication de céramiques et essayer de faire un objet. Ce sont pour moi des expériences impressionnantes", confie Phienthong Kankeo, une touriste laotienne.

Vers le tourisme intelligent

En vertu du plan de développement de Bat Tràng pour la période 2019-2020, les autorités locales envisagent d’en faire le premier village d’artisanat de Hanoi à utiliser le système de tourisme intelligent.

Concrètement, elles ambitionnent de créer une base de données, une carte numérique et un portail d’informations touristiques sur le village, ainsi que d’installer un réseau wifi public et des audioguides en différentes langues. Cela permettra de faciliter l’accès des voyageurs aux informations, de leur apporter davantage de commodité et d’améliorer l’efficacité de la gestion touristique.

D’après le directeur du Service municipal du tourisme Trân Duc Hai, le modèle de tourisme intelligent est la méthode la plus efficace pour aider les villages de métiers artisanaux de Hanoi à accélérer leur développement durable dans cette nouvelle conjoncture. 

"Le smart tourisme, c’est la tendance actuelle. Ce modèle donnera un nouveau souffle aux villages d’artisanat comme Bat Tràng, qui y trouvent un formidable potentiel de croissance", conclut Trân Duc Hai. – CVN/VNA