S’immerger dans la culture locale est une expérience inoubliable pour les touristes étrangers séjournant chez l’habitant à Quang Uyên et Trùng Khanh.

Cao Bang, 30 septembre (VNA) - Quang Uyên et Trùng Khanh, deux districts de Cao Bang (Nord), se sont forgés une sacrée réputation auprès des touristes. Ces destinations appréciées commencent à développer pas à pas le "séjour chez l’habitant".

La famille de Hoàng Thi Cuc, de l’ethnie Nùng, est la première du village de Phia Thap, commune de Quôc Dân, district de Quang Uyên, à s’être lancée dans le homestay, ou séjour chez l’habitant. Sa bâtisse est en mesure d’accueillir jusqu’à 30 personnes et cette activité lui rapporte des dizaines de millions de dôngs par an. Depuis qu’elle a commencé à mettre à disposition sa maison aux touristes en juillet 2017, sa famille vit plus confortablement. "Notre vie est bien meilleure depuis la mise en service du gîte.  Non seulement le homestay nous aide à avoir un bon revenu, mais aussi à rencontrer des étrangers afin de pratiquer la langue anglaise et de chercher à comprendre les traits culturels des autres pays du monde", a déclaré Hoàng Thi Cuc.

Début 2017, le couple Nông Dinh Diêp et Ngoc Thi Ngon, vivant dans le hameau de Lung Niêc, commune de Dàm Thuy, district de Trùng Khanh, a rénové sa maison afin d’accueillir les premiers touristes. Avec le souhait d’augmenter ses revenus, ce jeune couple de l’ethnie Nùng a décidé de se lancer dans le homestay. Aujourd’hui, malgré quelques difficultés, il est satisfait de son choix.

"Bien sûr, nous avons rencontré pas mal de difficultés parce que nous sommes la première famille ici à s’être lancée dans ce modèle. Construire le logement, acheter les équipements, préparer les repas… tout cela n’est pas facile", a partagé Nông Dinh Diêp. Mais "nous espérons que notre vie va changer grâce au modèle de séjour chez l’habitant. Et ce qui est très important pour nous, c’est que nous avons l’occasion de rencontrer des gens venant de tous les coins du Vietnam et de l’étranger, de présenter les sites touristiques de Cao Bang, et de Trùng Khanh en particulier, et de valoriser la culture Nùng à travers les plats traditionnels par exemple", a ajouté sa femme Ngoc Thi Ngon.

Un projet pour les minorités ethniques

Pour la période 2015-2019, l’organisation suisse HELVETAS et le Centre pour le dévelop-pement de l’économie rurale (CRED) mettent en œuvre le projet de "Renforcement des moyens de subsistance pour les ethnies minoritaires par le biais du tourisme communautaire" à Hoàng Su Phi (province de Hà Giang) et dans les districts de Quang Uyên et Trùng Khanh (Cao Bang). Le projet contribue à améliorer les conditions de vie des habitants, à protéger l’environnement, ainsi qu’à préserver l’identité culturelle locale.

À ce jour, trois homestays ont été ouverts dans les deux districts précités. Des centaines d’habitants ont pu suivre une formation qui leur a permis de bien comprendre les avantages de ce service d’hébergement. Ledit projet aide à maximiser par tous les moyens les intérêts de la communauté locale en attirant les touristes des quatre coins du pays et de l’étranger.

"Depuis leur mise en activité, chaque homestay accueille régulièrement des touristes. Face à cette nouvelle source de revenus, de plus en plus d’habitants locaux souhaitent se lancer dans ce modèle. Le projet prévoit de continuer d’accorder des aides en faveur des localités afin de pouvoir mettre en place dans un futur proche d’autres homestays", a révélé Ta Thi Phuong Thuy, chef du projet du tourisme communautaire du CRED.

Homestays, un vrai succès

Le nombre de homestays est encore modeste puisqu’il n’y en a qu’un à Quang Uyên et deux à Trùng Khanh, mais il exprime un vrai succès, une bonne coopération entre les organisations étrangères et les autorités locales. Selon Hoàng Thi Hiêu, vice-présidente du Comité populaire de Quang Uyên, ce district s’intéresse à développer le tourisme local, et les homestays constituent un outil efficace pour le développement du tourisme communautaire. "Quang Uyên fait partie du Parc géologique de Cao Bang, reconnu par l’UNESCO comme géoparc mondial. Nous en sommes fiers.  Pour notre district, valoriser la culture locale est une fin à atteindre. Les homestays, à commencer par le premier modèle dans le village de Phia Thap, commune de Quôc Dân, ont poussé les autres à se développer. Les autorités locales s’engagent à favoriser l’essor de ce modèle", a-t-elle ajouté.

Dào Van Vu, vice-président du Comité populaire de Trùng Khanh, a confirmé: "Nous souhaitons développer les homestays. Pour bien préparer un bon développement de ce modèle, il faut perfectionner les infrastructures. Mobiliser les sources de fonds constitue un facteur important. Nous souhaitons coopérer avec HELVETAS et CRED dans l’ouverture des formations en faveur des habitants locaux. À travers ces formations à court terme, les derniers disposeront des connaissances indispensables concernant la mise en place du modèle".

Quang Uyên et Trùng Khanh offrent non seulement aux visiteurs la possibilité de séjourner chez l’habitant, mais s’efforcent aussi de développer d’autres services tels que la mise à disposition de guides touristiques locaux, le développement des représentations artistiques, la présentation aux visiteurs des villages de métiers traditionnels, etc. À terme, l’objectif est de faire du séjour chez l’habitant le principal moteur de l’économie locale.-CVN/VNA