Hanoï (VNA) - Publié en 2013, le livre Histoire de la modernité du fameux économiste français Jacques Attali est finalement arrivé aux lecteurs vietnamiens grâce à la publication de la Maison d’édition Tri Thuc (Connaissances). Les intéressés se sont réunis mardi soir 17 octobre à L’Espace - Institut français de Hanoï.

La version vietnamienne du livre «Histoire de la modernité» de Jacques Attali, publiée par la Maison d’édition Tri Thuc (Connaissances).
Mardi 17 octobre à 18h00 à l’Institut français de Hanoï, de nombreuses personnes ont assisté à la séance de présentation du livre Histoire de la modernité de l’économiste français Jacques Attali, traduit en vietnamien.

La table ronde a été animée par trois interlocuteurs : le traducteur Tiêt Hùng Thái (ou Hiêu Tân) ; le professeur et directeur de la Maison d’édition Tri Thuc, Chu Hao ; et le critique littéraire Pham Xuân Nguyên. Ils ont aidé le public à mieux comprendre ce livre via des informations sur la vie de l’auteur, Jacques Attali, et des révélations sur le contexte de la rédaction de l’Histoire de la modernité.

Le professeur Chu Hao a rappelé que la «modernité» était une notion créée par les gouvernants, et non par les chercheurs. «On a beaucoup entendu parler du terme +modernité+, mais peut-on vraiment le définir ? En vietnamien, aucun livre ne parle de ce sujet, qui est pourtant d’actualité depuis les premiers jours de l’humanité. De tout temps, on a cherché à savoir de quoi sera fait le futur. Malheureusement, jusqu’à maintenant, on ne peut pas définir exactement la +modernité+», a dit-il.

D'après le traducteur Hiêu Tân, les 200 pages de l’Histoire de la modernité de Jacques Attali ont interrogé la notion de la «modernité» et son évolution depuis les temps anciens jusqu’à l’époque moderne.

«Ce livre aborde trois sujets. D'abord, Jacques Attali cherche à définir la +modernité+. Ensuite, le livre nourrit une réflexion sur l’histoire de l’humanité, qui permet de mieux comprendre ce qu’a été la modernité au fil des siècles. Enfin, l’auteur tente de penser notre futur et le monde de demain», a-t-il partagé.

«Chaque société évoque la +modernité+ d’une manière différente. C’est une notion qui est relative et qui ne peut être comprise que dans le contexte d’une époque donnée. Les premiers auteurs à aborder clairement le sujet sont sans doute Balzac et Stendhal. Attali ne le précise pas concrètement, mais à travers de ses mots, on comprend que la +modernité+ se définit comme des évolutions, des changements qui vont dans le sens du progrès et qui préparent la société du futur».

De gauche à droite : le critique littéraire Pham Xuân Nguyên, le traducteur Hiêu Tân, et le professeur et directeur de la Maison d’édition Tri Thuc, Chu Hao.
Les interlocuteurs ont estimé que cet ouvrage pourrait attirer un large public au Vietnam.

«Attali a montré sa connaissance énorme sur différents sujets, pas seulement sur l’économie, mais aussi sur l’histoire, l’humanité, les technologies et l’art. J’ai pensé toute de suite aux jeunes, car ce livre va leur fournir, outre une culture générale, des méthodes de recherche sur de nombreux sujets», a indiqué le traducteur Hiêu Tân.

Né en 1943 à Alger, Jacques Attali était conseiller d'État, professeur d'économie, conseiller spécial de François Mitterrand, puis fondateur et premier président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Il est aussi l’auteur des 70 essais, biographies et romans, et éditorialiste de l'hebdomadaire L'Express et du Journal des arts. Ses œuvres ont été traduites dans plus de 20 langues.-CVN/VNA