Dans la vie spirituelle du peuple vietnamien, la chique de bétel est non seulement une habitude et une coutume, mais aussi un élément culturel traditionnel indispensable, notamment lors des cérémonies de fiançailles et de mariage.

Une vieille coutume

Selon la légende, la coutume de mâcher du bétel existe depuis le règne des rois Hùng. Elle est associée à la "Légende du bétel et de la noix d’arec", qui conte la fidélité d'une femme pour son mari et l'amour entre deux frères qui ont traversé tant de montagnes et ruisseaux pour se retrouver et se transformer en un aréquier, un bétel et un bloc de pierre.

Le bétel et la noix d'arec sont utilisés pour entamer les conversations et aident les gens à être plus ouverts. Ils servent d’offrandes lors des cérémonies importantes, telles que fiançailles et mariages, funérailles. Ils sont un symbole de l'amour, de la fidélité, de la fraternité, de la famille et du bonheur.