Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung préside la réunion sur les missions urgentes visant à faire retirer le «carton jaune ». Photo: VNA

Hanoi (VNA) – Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a présidé le 3 août à Hanoi une réunion en ligne pour faire le bilan de l’application de l’arrêté 45/CT-TTg sur les missions urgentes visant à faire retirer le «carton jaune » adressé par la Commission Européenne (CE) à la filière de la pêche au Vietnam.

Les participants ont discuté des mesures immédiates pour mettre en place de manière efficace les recommandations de la CE pour le retrait du « carton jaune », et ce en s’orientant vers l’exploitation durable des produits aquatiques dans le respect des réglementations internationales sur l’exploitation de ce type de produit.

S’exprimant lors de la réunion, Trinh Dinh Dung a salué les efforts des ministères et localités dans la recherche de mesures visant à faire retirer le «carton jaune ». Il a aussi salué les suggestions qui citaient les difficultés et les questions en suspens dans la pratique de la pêche et la gestion des activités de pêche.

Il a affirmé que l’avertissement du « carton jaune » faisait pesé un risque sur les exportations des produits vietnamiens vers l’Union Européenne et d’autres marchés, affectant grandement la vie et la production de la population. Selon lui, la recherche des mesures pour le retrait du «carton jaune» est une mission importante et urgente.

Le vice-Premier ministre a aussi demandé aux comités populaires des villes et provinces côtières de prendre systématiquement les mesures nécessaires pour empêcher la pêche illégale dans les eaux étrangères, de bien contrôler et gérer le système de surveillance satellitaire des navires de pêche hauturière, conformément aux règlements du ministère de l’Agriculture et du Développement rural. Il a ordonné la mise en œuvre des activités d’exploitation des produits aquatiques dans le respect des règlements internationaux.

Enfin, il a suggéré la création de plus d’emploi pour les pêcheurs. Il faut se concentrer sur le développement de l’industrie, des services et de l’économie maritime liée à l’apprentissage de la population des régions littorales, et ce afin d’aider à réduire la pression par exploitations des produits aquatiques. -VNA