ARV pour le traitement du VIH. Source: VNA

Dong Nai, 21 avril (VNA) - La province méridionale de Dong Nai fait partie des 13 localités bénéficiant de l'aide de la fondation américaine AIDS Healthcare Foundation (AHF) pour fournir des services de santé aux prisonniers vivant avec le VIH/Sida.

La province et l'AHF ont conjointement collaboré pour la mise en œuvre d’un projet visant à relier les établissements de santé et les prisons en fournissant des médicaments gratuits et des services de santé pour les prisonniers.

Depuis 1993, près de 8.000 cas de VIH/ Sida ont été signalés à Dong Nai, dont près de 4.300 sont sous gestion, plus de 1.100 sont introuvables et le reste est décédé.

Actuellement, les prisons de la province gardent 130 prisonniers vivant avec le VIH/Sida et éprouvent des difficultés pour leur obtenir des services de santé adéquats.

Hoang Dinh Canh, vice-directeur du Département de prévention et de contrôle du VIH/Sida du ministère de la Santé, a déclaré que le traitement des prisonniers porteurs du VIH/Sida est difficile. Il a estimé qu'il était essentiel de relier les établissements de santé et les prisons pour fournir des traitements à ces détenus.

Chhim Sarath, directeur de l'AHF pour l'Asie, a déclaré que la fondation a coopéré avec 11 prisons et deux centres de désintoxication de drogués au Vietnam, en se concentrant sur les localités avec un grand nombre de patients atteints du VIH/Sida.

Il a affirmé que dans les années à venir, la fondation lancera plus d'installations de traitement du VIH et élargira le partenariat avec d'autres prisons dans d'autres localités telles que Binh Thuan et Ho Chi Minh-Ville, tout en cherchant plus de sources pour soutenir les prisonniers contaminés à recevoir un traitement.

Le projet de la fondation à Dong Nai, qui a débuté le 18 avril et se poursuivra jusqu'en 2020, vise à aider Dong Nai à atteindre l'objectif 90-90-90. Ce qui signifie qu’à l’horizon 2020, 90% des personnes porteuses du VIH connaîtront  leur statut sérologique ; 90% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées recevront un traitement antirétroviral durable ; et 90% des personnes recevant un traitement antirétroviral auront une charge virale durablement supprimée. -VNA