(Source: baovanhoa.vn)

Hanoi (VNA) - Les moyens de protéger et mettre en œuvre les valeurs de la culture des groupes ethniques minoritaires au Vietnam ont été discutés lors d'un atelier organisé au Village national de la culture ethnique et du tourisme à Hanoi le week-end dernier.

Selon le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, la préservation et la promotion de la culture des minorités ethniques ont contribué à renforcer le patriotisme et la fierté du public tout en renforçant le grand bloc d’union nationale.

Plus de 80 fêtes traditionnelles d'ethnies telles que les Muong, les Thai, les Tay, les Co Tu, les H'mong, les Nung, les Dao, les Ba Na, les Chut et les Khmer ont été revitalisées. Plus de 30 villages de 25 minorités ont été aidés dans la préservation de leur patrimoine culturel traditionnel, notamment festivals, chants et danses folkloriques, costumes, artisanat et coutumes.

De nombreuses classes enseignant la culture traditionnelle immatérielle des groupes ethniques de moins de 10.000 habitants ont été ouvertes dans de nombreuses provinces du pays, comme Ha Giang, Lai Chau, Dien Bien, Lao Cai et Thai Nguyen au nord, Quang Binh dans la région Centre et Kon Tum sur les Hauts Plateaux du centre.

Notamment, 134 des 271 éléments du patrimoine culturel immatériel national appartiennent à des minorités ethniques et 276 des 617 personnes reconnues comme "Artisans méritoires" appartiennent à ces groupes.

Lors de l’atelier, de nombreux participants ont déclaré que la préservation et la promotion de la culture des minorités ethniques constituaient une tâche de plus en plus urgente face à la culture étrangère, à l’urbanisation rapide et à la commercialisation du patrimoine.

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a déclaré qu'il fallait à chaque communauté ethnique des milliers d'années pour former une identité culturelle. Par conséquent, la préservation et la promotion culturelles ont besoin de visions stratégiques et de patience.

L'Etat soutient non seulement les activités de conservation du patrimoine culturel mais crée également un environnement favorable permettant à chaque citoyen, à chaque communauté et à la société tout entière de s'associer à ce travail, a-t-il ajouté.

Tong Thi Phong, vice-présidente de l'Assemblée nationale, a déclaré que la protection et la mise en œuvre des identités culturelles des groupes ethniques ne relevaient pas de la responsabilité d'un seul groupe, mais de tout le système politique et même de tout le peuple.

Elle a demandé au gouvernement de réviser les documents juridiques relatifs aux politiques, notamment en matière de préservation de la culture, à l'intention des minorités ethniques, en particulier des groupes peu peuplés vivant dans les zones frontalières, insulaires et de réinstallation, afin de les encourager à défendre les belles valeurs culturelles et à renoncer aux pratiques arriérées.

La responsable a également plaidé pour une formation de la main-d'œuvre et à des politiques encourageant la transmission du patrimoine culturel aux jeunes générations. -CPV/VNA