L’information selon laquelle près de 10.000 travailleurs étrangers à majorité chinoise entreront bientôt au Vietnam afin de travailler pour le projet Formosa, dans la zone économique de Vung Anh (province de Hà Tinh, Centre), a été estimée «inexacte» par le vice-ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Nguyen Trong Dam.

Cette déclaration du vice-ministre Nguyen Trong Dam a été prononcée jeudi 28 août lors de la conférence de presse périodique du gouvernement en août. Présidée par le ministre, chef du cabinet du gouvernement, Nguyen Van Nen et les représentants de certains ministères, la conférence de presse a abordé certains problèmes socioéconomiques auxquels le public prête une vive attention.

Le nombre de près de 10.000 travailleurs étrangers est en réalité l’effectif de recrutement estimé par 29 adjudicateurs de la zone économique de Vung Ang en fonction de l’évolution de construction de leurs ouvrages, selon le vice-ministre Nguyen Trong Dam. Toutefois, le président du Comité populaire de la province de Hà Tinh a révisé la demande de recrutement des adjudicateurs et autorisé le recrutement conformément à l’évolution des travaux. Au 27 août, les autorités de Hà Tinh n’avaient admis officiellement que 2.063 travailleurs, selon le processus fixé par le gouvernement. Actuellement, les adjudicateurs de Vung Ang proposent le recrutement de 2.700 personnes mais cette proposition n’a pas encore été acceptée.

Au 21 août, la zone économique de Vung Ang comptait près de 34.000 travailleurs dont plus de 30.400 Vietnamiens. Il y a plus de 1.900 Chinois parmi les 3.500 travailleurs étrangers. Le projet Formosa emploie à lui seul près de 27.000 travailleurs - 23.700 Vietnamiens et plus de 3.000 étrangers.

Les adjudicateurs à Vung Ang auront besoin d’entre 45.000 et 50.000 travailleurs dont 8.000 étrangers pour le dernier trimestre de l’année en cours et le premier trimestre 2015, d’après le rapport du Comité de gestion de la zone économique de Vung Ang.

Le président des Comités populaires provinciaux sont chargés d’approuver le programme de recrutement et de délivrer la licence de chaque adjudicateur. Les autorités provinciales se chargent correctement de la supervision du nombre de travailleurs étrangers, a indiqué le vice-ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Nguyen Trong Dam.-VNA