Hanoi, 7 mars (VNA) – Le Vietnam a fait des efforts à régler des questions en suspens sur le travail frontière, territorial, maritime et insulaire, et à assurer la souveraineté, les droits de souveraineté et de juridiction du pays.

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères et chef du Comité national des frontières, Lê Hoài Trung. Photo : internet

C’est ce qu’a déclaré le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères et chef du Comité national des frontières, Lê Hoài Trung, lors d’une interview accordée à la presse sur le travail des frontières et du territoire de 2017 et les orientations pour 2018.

Sur le travail de gestion et d’exécution des pactes et conventions internationales sur les frontières et le territoire en 2017, Lê Hoai Trung annoncé que le Vietnam et des pays concernées ont observé strictement la mise en œuvre des pactes et conventions sur les frontières, et assurer la région frontalière pacifique et stable et l’ordre de sécurité sociale.

L’année dernière, le Vietnam a activement échangé et élargi la coopération maritime avec les pays dans et hors de la région afin d’échanger des expériences et chercher la voix commune dans les questions en mer, consolider davantage les relations d’amitié et renforcer la construction de la confiance avec les pays concernés.

« Les pays voisins collaborent dans la gestion des lignes frontalières communes et créent des conditions favorables pour les entreprises et les populations des deux pays, notamment les habitants vivant dans des régions frontalières pour qu’ils puissent développer la production et stabiliser leur vie, ce qui contribue au développement socio-économique et à l'assurance de la défense et de la sécurité nationale. Il s’agit d'une des tâches clés des affaires frontalières, et d’une progression dans l’édification des frontières communes de paix, de stabilité et de coopération pour un développement durable des pays voisins », a-t-il déclaré.

Ces dernières années, en travaillant avec d'autres pays pour résoudre les problèmes frontaliers afin d’édifier les frontières communes de paix, d'amitié et de stabilité, le Vietnam a activement échangé et coordonné avec les pays ayant les frontières communes pour proposer des mesures en vue de promouvoir le développement économique, culturel et social dans les régions frontalières.

Les affaires frontalières et territoriales ont contribué à stabiliser et à promouvoir le développement socio-économique, notamment la vie économique, culturelle et sociale des populations vivant dans les régions frontalières.

S’agissant des orientations majeures dans le travail des frontières et du territoire en 2018, Le Hoai Trung a précisé que le point capital est de faire des efforts pour maintenir la paix et la stabilité, défendre fermement la souveraineté territoriale nationale.

« Ainsi, nous devons bien gérer les frontières terrestres Vietnam-Chine suivant les textes juridiques déjà signés, suivre de près et régler à temps des affaires éventuellement produites dans les régions frontières, accomplir le travail de densification et de réhabilitation du réseau de bornes frontalières Vietnam-Laos, coordonner avec le Cambodge pour reconnaître juridiquement 84% du travail de délimitation et de bornage frontaliers», indique Lê Hoai Trung.

« Il faut également poursuivre d’organiser les forums de négociations pour atteindre de bons résultats dans le règlement des questions maritimes avec les pays concernés, faire des efforts pour participer aux négociations entre l’ASEAN et la Chine sur la conclusion d’un Code de conduite (COC) en Mer Orientale, promouvoir et intensifier la coopération maritime avec les pays concernés en Mer Orientale, lutter contre les violations de la souveraineté et du droit de souveraineté suivant le droit international, notamment la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS 1982) », a-t-il ajouté.

« En 2018, nous devons continuer de faire des efforts pour régler les questions en suspens et bien réaliser les plans fixés », a remarqué Le Hoai Trung avant de se déclarer convaincu que le travail des frontières et du territoire va atteindre plus de succès pour contribuer activement à l’édification et la protection du pays. -VNA