Pour que le tourisme devienne un secteur economique phare, il faudra attendre jusqu'en 2035 hinh anh 1

Plusieurs députés ont demandé au ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme de clarifier le concept de tourisme spirituel. (Photo d’illustration. Source: VNA)

Hanoi (VietnamPlus) - La compétitivité de l'industrie du tourisme du Vietnam se classe à la 67e place parmi 136 économies. Cela s'explique par des infrastructures touristiques laissant à désirer  et un niveau d'ouverture internationale inférieur à celui des autres pays de la région.

Lors de la séance question-réponse de la 7e session de la 13e législature de l’Assemblée nationale accordée au ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme Nguyen Ngoc Thien, dans l’après-midi du 5 juin, de nombreux législateurs se sont intéressés aux problèmes en suspens et aux solutions  pour que le tourisme devienne un secteur économique phare, contribuant au développement économique du pays.

L'indice de compétitivité de l'industrie du tourisme est faible

Le député Nguyen Quoc Hung (délégation de Hanoi) a évoqué le potentiel de développement du tourisme au Vietnam, mais sa compétitivité est mal classée dans la région et dans le monde.

À cet égard, le ministre Nguyen Ngoc Thien a déclaré que, selon l'évaluation du Forum économique mondial de 2017, le tourisme vietnamien était au 67e rang parmi 136 économies, malgré des points forts dans les ressources naturelles, la culture... Cette faible position   est due au manque d' infrastructures touristiques et à un niveau d'ouverture internationale inférieur à celui des autres pays de la région.

M. Thien a également déclaré qu'après trois années de croissance rapide, lors des premiers mois de cette année, le taux de croissance de l'industrie du tourisme est demeuré faible, mais toujours dans les prévisions.

Selon le député Nguyen Van Quyen, le tourisme représente moins de 10% du PIB. Il a également posé des questions sur les solutions permettant de faire du tourisme le fer de lance du secteur économique.

D'ici 2020, ce secteur accueillera 17 à 20 millions de visiteurs internationaux et nationaux, contribuant pour environ 10% du PIB."Il est vraiment important d'attendre jusqu'en 2035", a déclaré M. Thien.

Il faut être prudent dans la délivrance des permis de voyage internationaux

Le député Chau Quynh Giao (délégation de Kien Giang) a rappelé l'histoire de la disparition mystérieuse de 152 touristes vietnamiens à Taïwan (Chine). Un événement  inédit jusqu’ici. Cet incident a laissé une lourde influence et donné une mauvaise image du Vietnam.

Affirmant que c’était est une "tache" de l'industrie du tourisme qui doit être condamné et traité, le ministre Nguyen Ngoc Thien a pris sa responsabilité: "Pour que cet incident se produise, la responsabilité appartient à l'agence de gestion de l’Etat et des localités lorsque les travaux d’inspection et d’examen ne sont pas encore bons".

Selon le ministre, les violations des entreprises dans le cas susmentionné sont très claires. Le ministère renforcera la gestion des agences de voyage et sera plus prudent dans la délivrance des licences de voyage internationales pour les entreprises. M. Thien a également recommandé aux touristes de choisir des agences de voyages qualifiées.

Pour que le tourisme devienne un secteur economique phare, il faudra attendre jusqu'en 2035 hinh anh 2

Ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme Nguyen Ngoc Thien. (Photo: VNA)

Clarifier le concept de tourisme spirituel

Le député Nguyen Mai Bo (délégation An Giang) a déclaré que, dans le rapport N ° 126 daté le 3 juin du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, le concept de tourisme spirituel n'était pas reconnu et a demandé au ministre de donner son avis sur la commercialisation dans la construction de certains ouvrages spirituels.

À cet égard, le ministre Nguyen Ngoc Thien a déclaré qu'il fallait condamner et traiter certains endroits profitant des croyances et religions pour réaliser des profits et mené des activités de superstition.

M. Thien a également déclaré qu'il n'existait aucune information relative à la contribution des officiels à la construction de projets de tourisme spirituel mentionnés par l'Assemblée nationale.

"Si le député Nguyen Mai Bo dispose d'informations, celles-ci doivent être détaillées afin de permettre leur traitement conformément à la loi", a souligné le ministre. –VietnamPlus