Le Margrethe Maersk, un porte-conteneurs de 18 300 TEUs jete l’ancre dans le port international de Cai Mep, le 20 février 2017. Photo: NDEL.

Ba Ria-Vung Tau (VNA) - Le 20 février 2018 à 7h00, le Margrethe Maersk - un porte-conteneurs de 18.300 TEUs (un TEU équivaut à un conteneur de 20 pieds) - a jeté l’ancre dans le port international de Cai Mep (CMIT), district de Tân Thành, province de Bà Ria-Vung Tàu (au Sud). Cai Mep devient ainsi le premier port maritime au Vietnam et le 19e dans le monde capable d’accueillir des porte-conteneurs de classe Triple E.

Bien que l’accueil du porte-conteneurs Margrethe Maersk ait soigneusement été préparé quelques mois auparavant par le Département de la navigation maritime du Vietnam et par les organes concernés de Vung Tàu, l’inquiétude et la tension ​étaient palpables sur les visages des pilotes.

«Théoriquement, le CMIT a la capacité d’accueillir le Margrethe Maersk. Cependant, c’est la première fois qu’un porte-conteneurs si gros mouille dans ce port. Nous ne pouvons pas donc nous empêcher de nous inquiéter», a partagé le pilote Nguyên Khac Du, également directeur générale de la SA des Services et de Transport maritime de Vung Tàu.

Parlant du trajet de 23.000 milles nautiques à partir de la bouée N°0 jusqu’au port pour piloter le Margrethe Maersk, Pham Trung Tin, directeur de la société de pilotage de Vung Tàu, a fait savoir : «Nous (les pilotes) sommes montés à bord de ce porte-conteneurs, avons rencontré et discuté avec son capitaine de toutes les informations et les paramètres importants, comme : la profondeur, la largeur, la marée, le tirant d'eau, la vitesse du vent, etc. ​Lorsque que le Margrethe Maersk mouillera dans le port international de Cai Mep, nous pousserons alors un vrai soupir de soulagement».

Présent au port de Cai Mep à ce moment, le vice-ministre des Transports et des Communications, Nguyên Van Công, n'a pas caché son émotion : «Cet événement marque une percée dans l’acquisition par le CMIT du statut de port de transit international et le Vietnam, à partir de ce moment, inscrit son nom sur la carte maritime mondiale».

Le port maritime de Cai Mep-Thi Vai, une mine d'or à réveiller du Vietnam. Photo : NDEL.

Un trésor à exploiter

Lors d’une visite de travail dans le port en eau profonde de Cai Mep-Thi Vai fin juillet 2017, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a affirmé la signification importante de ce port dans le développement socio-économique, non seulement de la province de Bà Ria-Vung Tàu, mais aussi de la région du Nam Bô oriental.

Il a souligné la nécessité de planification de ce port dans l’avenir pour rehausser la position du port vietnamien dans les activités de transport maritime internationales.

"Le fait que le complexe de ports Cai Mep-Thi Vai fonctionne ces dernières années avec seulement 30% de sa capacité conçue a entraîné un important gaspillage", a estimé Nguyên Van Trinh, président du Comité populaire provincial de Bà Ria-Vung Tàu, ajoutant que les autorités locales sont en train de faire tout leur possible, en collaboration avec les ministères et branches concernés, pour faire de Cai Mep-Thi Vai un grand complexe portuaire international de la région.

Le port international en eau profonde de Cái Mép CMIT, construit sur une superficie de 48 ha pour un coût total de 250 millions de dollars, peut recevoir des porte-conteneurs d'un tirant d'eau de 14 m.

Ce projet a été réalisé par une coentreprise entre le groupe APM Terminals du Danemark, la compagnie générale de la navigation maritime du Vietnam (Vinalines) et le port de Saigon.

Le CMIT contribue grandement au développement socio-économique de la région économique de pointe du Sud, et plus particulièrement de la province de Bà Ria-Vung Tàu, en permettant d'augmenter le volume de fret entre le Vietnam et les autres pays.

Bà Ria-Vung Tàu est une porte d'entrée de la région avec un système de sept ports de conteneurs, d’une capacité d’environ 7 millions TEUs/an. Une fois ces ports fonctionnant à 100% de leur capacité, cela permettra de réduire le temps et les frais de transport de marchandises entre le Vietnam et d'importants marchés comme l'Union européenne et les États-Unis.

* Triple-E est la génération de porte-conteneurs la plus moderne à ce jour. Ces mastodontes doivent leur nom aux notions d'efficience énergétique, d'économie d'échelle et d'environnement. Long de 399,2 mètres pour une largeur de 59 mètres et capable de transporter 194.000 tonnes de conteneurs, le Margrethe Maersk est géré par la compagnie danoise Maersk Line. -NDEL/VNA