Le traitement médical grâce à l'application de haute technologie. Photo: VNA/Vietnam+

Hanoï (VNA) - Les étrangers vivant au Vietnam et les Vietnamiens d'outre-mer (Viet kieu) utilisent des services techniques du secteur médical tels que les soins dentaires, les interventions cardiovasculaires, la chirurgie esthétiques et la médecine externe.

En 2018, la qualité des soins de santé à tous les niveaux a enregistré de grands progrès. Par conséquent, le taux de satisfaction des patients a augmenté. Un sondage mené dans de nombreux hôpitaux, a montré que le taux de satisfaction des patients atteignait plus de 90%.

Notamment, de plus en plus d'étrangers et de Viêt kiêu choisissent le Vietnam comme destination médicale.

Modèle attirant les patients

Lors d'une rencontre avec la presse le 9 janvier, la ministre de la Santé, Nguyen Thi Kim Tien s'est déclarée sa fierté devant les réalisations médicales enregistrées lors de ces dernières années. De nombreux établissements médicaux vietnamiens maîtrisent les techniques avancés.

C'est pourquoi, le ministère de la Santé cherche à inciter les Viet kieu à se faire soigner au Vietnam, et à attirer les patients vers les établissements médicaux d'échelon locale au lieu de ceux d'échelon central.

Selon les statistiques du secteur de la santé, environ 300.000 étrangers cherchent des soins médicaux au Vietnam, dont 50.000 en soins stationnaires.

Les étrangers qui cherchent des soins médicaux au Vietnam, sont principalement des Viet kieu, des patients venus du Laos, du Cambodge et des étrangers vivant et travaillant au Vietnam.

La ministre de la Santé a analysé: "De nombreux patients choisissent les services médicaux du Vietnam en raison de leur bonne qualité et de leur prix plus bas par rapport à ceux de l'étranger. Ainsi, nous nous efforçons d'attirer les patients étrangers qui travaillent au Vietnam".

Le ministre de l'Industrie et du Commerce Tran Tuan Anh a été récemment posé un stent coronaire à l'Institut national de cardiologie. Lors de la préparation de la pose, il était également très inquiet, mais après quelques minutes, les médecins ont achevé la pose du stent, a raconté Nguyen Thi Kim Tien.

Le ministre Tuan Anh m'a dit qu'il était très surpris lorsque l'anesthésie et la pose du stent ont eu lieu en très peu de temps et en toute sécurité. Il a exprimé sa satisfaction devant la médecine vietnamienne.

La ministre de la Santé Nguyen Thi Kim Tien. Photo: T.G/Vietnam+

Promouvoir la fourniture des services médicaux de haute qualité

La ministre de la Santé a également partagé son désir de mettre en place des services médicaux de haute qualité afin de bien servir les patients pour qu'ils ne doivent pas se rendre à l'étranger pour se faire soigner.

Actuellement, le ministère de la Santé est en train de construire des établissements de consultation et de traitement des maladies modernes avec des conceptions étrangères tels que les établissements secondaires des hôpitaux de Bach Mai, ainsi que d'inviter des experts étrangers selon la demande des patients.

La qualité des examens et des soins médicaux doit être améliorée à tous échelons. Notamment, le système des soins de santé au niveau central se concentre sur le renforcement de l'application de la haute technologie, réduisant les cas de traitement des maladies bénignes. Il doit également renforcer les services à la demande pour attirer les patients étrangers.

Lors de la récente réunion avec la ministre de la Santé, le directeur de l'hôpital d'amitié Viet Duc, Tran Binh Giang, a également partagé que récemment, l'hôpital a reçu un patient taïwanais venu au Vietnam pour voyager, qui a dû être hospitalisé en urgence. Et il a été opéré avec succès par les médecins de l'hôpital Viet Duc.

"Quelque temps plus tard, tous les médecins de l'hôpital ont été surpris lorsque le patient mentionné était un milliardaire taïwanais. Après avoir retourné au pays natal, il a fait don de 100.000 dollars à l'hôpital. Avec cette somme, l'hôpital dispose de fonds supplémentaires pour envoyer les médecins vers Taïwan (Chine) et la République de Corée, afin d'étudier la transplantation pulmonaire et la préservation des tissus, a raconté le professeur Tran Binh Giang.

La ministre de la Santé a déclaré que le secteur de la santé est en train de renforcer la rotation des ressources humaines aux niveaux provincial et central vers les infirmeries communales pour que les habitants puissent avoir accès à de meilleures services de santé./.(Vietnam+)