Hanoï, 16 mars (VNA) - Quatre soldats du gouvernement et quatre terroristes du groupe Maute ont été tués lors d'un affrontement dans le sud des Philippines, a annoncé vendredi 15 mars l'armée philippine.

Des soldats philippins sur le lieu d'un bombardement à  Jolo, sur l'île de Mindanao, dans le sud des Philippines, le 27 janvier. Photo: AFP/VNA

Gerry Besana, porte-parole du Commandement militaire occidental de Mindanao, a déclaré que l'affrontement avait éclaté jeudi à environ 17 heures (heure locale) dans une ville de la province de Lanao del Sur, dans le sud des Philippines. Deux autres soldats ont été blessés, a-t-il ajouté.

"L’affrontement a duré une heure et demie", a fait savoir M. Besana, ajoutant que l’armée avait récupéré nombre d’armes.

L'affrontement de jeudi a eu lieu trois jours après les affrontements entre l'armée et les combattants de Maute dans la ville de Pagawayan, également à Lanao del Sur, faisant deux morts, deux de Maute et deux soldats, ainsi qu'un soldat blessé.

Romeo Brawner, commandant de la 103è brigade de l'armée philippine, a déclaré que l'un des terroristes tués lors de cet affrontement serait le chef du groupe Maute, Abu Dar. –VNA