Désinfection d’une porcherie. Photo : VNA

Hanoi (VNA) - Plus de 387.500 est le nombre de porcs infectés à la peste porcine africaine (PPA) et déjà abattus à Hanoï, représentant 20,7% du nombre total de porcs élevés dans la capitale, a annoncé lundi le service municipal de l’Agriculture et du Développement rural.

Du 10 au 16 juin, 1.839 foyers et établissement d’élevage porcin dans quatre districts de Hanoï ont détecté des infections à la peste porcine africaine, causant la mort de 33.751 porcs.

Jusqu’au 16 juin, cette épizootie a touché 67 fermes de plus de 200 porcs. Le plus grand nombre de porcs abattus dans une  ferme s’est élevé à 5.197.

Les localités ayant dû  abattre un grand nombre de porcs infectés sont Soc Son (65.983 porcs), Dong Anh (38.894), Quoc Oai (28.503) et Chuong My (26.337).

Dans un télégramme officiel récemment signé, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé de mobiliser la force  de tout le système politique dans la prévention et la lutte contre la PPA.

Selon des statistiques du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, la PPA a été signalée dans 3.000 communes de 52 des 63 villes et provinces. Environ 2 millions de têtes ont été abattues.

Face à cette situation, le Premier ministre a demandé aux ministères, aux branches, en particulier aux comités de Parti et aux autorités locales, d'appliquer strictement la directive No 34-CT / TW du 20 mai 2019 du Secrétariat du PCV, la directive No 04 / CT-TTg du 20 février 2019 et d’autres documents afin de resserrer les mesures de prévention et de lutte.

Il est nécessaire de ne pas relâcher la vigilance, de procéder à des détections précoces de l’épizootie et d’abattre les animaux contaminés, de renforcer la sensibilisation de la population, de contrôler l’abattage et le transport des porcs et produits à base de viande de porc, ainsi que de mener à bien la désinfection et la stérilisation.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural doit inciter les localités à restructurer le secteur de l'élevage et à diversifier les animaux domestiques pour pallier la pénurie de viande de porc.

La PPA est une maladie hémorragique virale contagieuse des suidés domestiques et sauvages. Elle est causée par un grand virus à ADN de la famille des Asfarviridae, qui infecte également les tiques du genre Ornithodoros.

Elle ne constitue pas une menace pour la santé humaine, mais affecte le bien-être animal, engendre de graves pertes pour la production et l’économie et peut mettre en péril la sécurité alimentaire.

Auparavant, le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung avait signé une décision portant sur la création du Comité national de pilotage de prévention et de lutte contre la PPA, dirigé par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural Nguyen Xuan Cuong et qui regroupe des représentants de différents ministères et organes compétents.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a également annoncé que l'Académie des sciences agricoles du Vietnam était en train d’étudier un vaccin contre cette épizootie. Des résultats initiaux s’avèrent très positifs. Elle projette de le tester  à large échelle   avant de procéder à sa production.

Il a souligné qu'une tâche importante était de prévenir les pénuries alimentaires. Aussi le ministère encourage-t-il le développement d'autres types d'aliments, tels que volailles, produits aquatiques, d'autres bétails. -VNA