Hanoi (VNA) – L’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP) a récemment proposé un éventail d’activités pour améliorer la situation après l’avertissement, sous forme d’un "carton jaune", adressé par la Commission européenne sur ses pratiques de pêche.
 
La province de Khanh Hoa renforce la gestion des activités de pêche côtière. Photo : VNA

Elle a invité le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et le Département général des produits aquatiques à organiser en mars une conférence pour examiner la mise en œuvre des mesures nécessaires au retrait du carton jaune et avancer des propositions aux autorités pour adapter les plans aux impératifs du moment.

La VASEP a demandé de participer à la délégation dudit ministère aux réunions de travail avec l’Union européenne (UE) et la République de Corée sur les questions concernant la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) et le carton jaune.

Elle a également proposé de s’engager dans le partage d’informations et le traitement coordonné des demandes de vérification de certificats de capture de l’UE, et de collaborer avec le Département général des produits aquatiques à la traduction en langue anglaise des rapports et documents juridiques pertinents.

Dans le cadre du plan d’action du programme "Les entreprises de produits marins s’engagent à lutter contre la pêche INN", le 1er février dernier, les acteurs du secteur ont simultanément suspendu aux portes de leurs entreprises ou usines de transformation un tableau d’engagements à combattre la pêche INN.
 
 
 
Afin de donner suite à cet engagement, la VASEP a proposé au MADR d’envoyer aux provinces, aux villes et au Département général des produits aquatiques une directive guidant les activités de communication et de sensibilisation sur la lutte contre la pêche INN.
  
Le 23 octobre, la Commission européenne (CE) a lancé un avertissement au Vietnam au motif que le pays n’a pas fait assez aux yeux de Bruxelles pour combattre la pêche INN. Elle a proposé à ce stade de coopérer avec le Vietnam pour améliorer la situation.

Peu de temps après avoir reçu un carton jaune, le Vietnam a mis en place des améliorations concrètes suivant les recommandations de l’UE. La mise en œuvre de ces mesures serait évaluée par l’UE en avril prochain.

Si les problèmes sont résolus, le pays concerné recevra un "carton vert" ou un "carton rouge" dans le cas contraire où il fera l’objet d’une série de mesures qui vont jusqu’à la possible exclusion de ses produits issus de la pêche dans l’UE. – VNA