Publication de l'Indice de performance dans la gouvernance et l'administration publiques au niveau provincial au Vietnam (PAPI) de 2017. Photo: VNA
 

Hanoï (VNA) - L'Indice de performance dans la gouvernance et l'administration publiques au niveau provincial au Vietnam (PAPI) de 2017 a été rendue public le 4 avril à Hanoï par, entre autres, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et des centres d’étude relevant du Front de la Patrie du Vietnam.

Selon Kamal Malhotra, coordinateur permanent de l'ONU et représentant permanent du PNUD au Vietnam, le PAPI a enregistré les changements actifs de l’indice de « contrôle de la corruption dans le secteur public ».

L’indice de "responsabilité et explication" s’est aussi nettement amélioré. Selon l’enquête, 25% des personnes interrogées ont fait savoir qu’ils rencontraient des responsables pour régler leurs questions, une hausse de 3% par rapport à ce taux de 2016. Les habitants ont exprimé leur satisfaction devant l’amélioration de la qualité de services administratifs (services de certification, de délivrance du permis de construction,…).

L’ambassadeur australien au Vietnam, Craig Chittick, a salué le PAPI et tenu en haute estime les résultats positifs obtenus en 2017. Ces indices soutiendront activement aux décideurs de politique et experts vietnamiens dans le renouvellement de politiques et l’amélioration de l’efficience de l’administration publique.

Il a aussi annoncé l’assistance financière de 2,9 millions de dollars de l’Australie en faveur du PAPI dans trois ans, dans le cadre du programme Aus4reform pour aider le gouvernement vietnamien à parvenir à une croissance économique plus élevée.

L'enquête du PAPI 2017 a été réalisée par interview, au hasard, de 14.000 personnes dans les 63 villes et provinces du pays. Le PAPI comprend ​six indices que sont "ouverture et transparence"​, "contrôle de la corruption dans le secteur public", "participation ​de la population locale", "responsabilité et explication" et "fourniture de services publics" et "services de santé au niveau du district et qualité de l'éducation primaire publique". -VNA