Photo : internet

Hanoï (VNA) – Le 11e Forum sur les futures tendances de la santé en Asie-Pacifique a débuté le 12 novembre à Hanoï.

Organisé conjointement par l’Association médicale du Vietnam et le groupe Novartis, cet événement de deux jours voit la participation de décideurs politiques, de scientifiques et experts de premier rang dans le secteur de la santé en Asie et de la Banque mondiale (BM).

Le forum est placé sous le thème « Instaurer un avenir pour le secteur de la santé : stimuler l’efficacité et les réalisations dans une Asie qui vieillit rapidement » (Paving the path for the future in healthcare : Driving efficiency and outcomes in a rapidly aging Asia).

Les participants, en provenance de différents pays, dont la République de Corée, l’Indonésie, la Thaïlande et le Vietnam, échangent des initiatives, discutent des tendances mondiales des politiques de santé, cherchent des solutions aux défis…

Le prof.-Docteur Nguyen Viet Tien, vice-ministre vietnamien de la Santé, a indiqué les efforts du Vietnam pour promouvoir la médecine préventive et la détection précoce. Il a ainsi insisté sur la nécessité d’élaborer des stratégies détaillées pour saisir les tendances futures, développer le rôle du secteur de la santé et profiter au mieux des assistances.

Selon Nguyen Thi Xuyen, présidente de l’Association médicale des Nations d’Asie du Sud-Est (MASEAN - Medical Association of South East Asian Nations) pour 2018-2020, également présidente de l’Association médicale du Vietnam, le forum est un rendez-vous des spécialistes pour développer des systèmes de santé efficaces et durables au Vietnam et en Asie, renforcer la coopération régionale dans ce secteur.

Le secteur de la santé du Vietnam a réalisé des avancées ces dernières années. Plusieurs indices concernant la santé et l’espérance de vie moyenne ont été améliorés. Les organisations internationales ont estimé que le Vietnam était un exemple dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Néanmoins, le système de santé du pays se heurte à des défis et présente encore des lacunes dont  un système de santé à deux vitesses selon les régions, la quantité et la qualité du personnel laissant encore à désirer, etc.-VNA