Hanoi, 23 juin (VNA) - Le Vietnam dispose de forts potentiels pour augmenter ses exportations vers le Moyen-Orient, notamment s'agissant des produits agricoles et alimentaires.

Les produits de textile-habillement peuvent facilement être exporter vers le Moyen-Orient. Photo : Sai Gon Giai Phong


Le Moyen-Orient, qui comprend 16 pays avec une population totale de plus de 400 millions de personnes, représente une forte demande en produits agricoles et alimentaires ainsi qu'en biens de consommation courante. Il constitue ainsi un marché d'export potentiel pour le Vietnam, notamment pour le riz, les produits aquatiques, le poivre, le café, les fruits, les produits de textile-habillement,...

En 2016, les échanges commerciaux entre le Vietnam et cette région ont atteint 8,06 milliards de dollars en 2016 et 12 milliards de dollars en 2017, dont 9 milliards d'exportations vietnamiennes.

Le commerce bilatéral entre le Vietnam et le Moyen-Orient s'est rapidement développé ces dernières années. Chaque année, le Moyen-Orient importe pour près de 40 milliards de dollars des denrées alimentaires. En 2035, il devrait dépenser environ 70 milliards de dollars pour importer ces produits.

Les spécialistes ont conseillé aux entreprises vietnamiennes d'élaborer des stratégies adaptées à chaque marché. Il leur est également nécessaire de mener des études approfondies et de collaborer étroitement avec les ambassades et les services de commerce du Vietnam afin de minimiser les risques. –VNA