Photo : independent.co.uk

 

Hanoï (VNA) - Le centre d'études Perry World House de l'Université de Pennsylvanie vient d'organiser un colloque sur la Mer de Chine méridionale/Mer Orientale, afin de discuter de nouvelles évolutions diplomatiques, juridiques et militaires dans cette région, ainsi que des politiques de l'administration de Donald Trump, de la Chine et d'autres pays pour cette zone maritime importante.

Lors du colloque, la plupart des participants ont constaté que ces derniers temps, la Chine avait accéléré la militarisation dans cette zone maritime, avec des opérations de remblaiement, de construction d'îles artificielles et de pistes aériennes, l'installation des stations de radar, etc.

Le gouvernement américain a appelé les parties réclamant la souveraineté en Mer Orientale à s'abstenir de tout acte susceptible d'aggraver les tensions. Les experts ont insisté sur les préoccupations américaines devant la possibilité que Pékin pourrait imposer unilatéralement une "zone d'identification de la défense aérienne" (ADIZ) dans cette zone maritime. Les États-Unis souhaitent que la Chine et les parties concernées se concentrent sur le règlement des différends au lieu de rendre la situation plus compliquée.

En outre, les experts ont estimé que les États-Unis et le Vietnam étaient unanimes à souligner que les pays partageant les mêmes intérêts souhaitent que la Mer Orientale soit une région libre et ouverte, et que les différends soient réglés selon des solutions profitables à tous, dans un esprit d'égalité et de transparence, sans aucune contrainte.

Concernant l'envoi de bombardiers par la Chine dans l'archipel de Hoang Sa (Paracels) du Vietnam, selon la spécialiste Lindsey Ford, le gouvernement américain a estimé que les opérations de militarisation en Mer Orientale rendaient la situation plus compliquée et pouvaient causer des malentendus dans cette zone où les conflits sont particulièrement complexes. Les États-Unis ont souligné que la Chine et les pays concernés devaient faire preuve de retenue pour suivre la voie diplomatique et parvenir à des solutions. -VNA