Mer Orientale : la communauté internationale s’inquiète de l’acte de la Chine

La communauté internationale continue à protester contre l’acte de la Chine d’implanter illégalement la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 dans le plateau continental et la zone économique exclusive du Vietnam en Mer Orientale.

La communauté internationale continue à protester contre l’acte de la Chine d’implanter illégalement la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 dans le plateau continental et la zone économique exclusive du Vietnam en Mer Orientale.

Lors d’une interview accordée dimanche 11 mai à l’Agence vietnamienne d’Information en France, le général Daniel Schaeffer, ancien attaché militaire de France au Vietnam et en Chine, ancien conseiller du ministère français de la Défense et chercheur prestigieux des questions en Mer Orientale, a estimé qu’avec l’implantation d’une plate-forme de forage dans la zone économique exclusive du Vietnam et dans son plateau continental, la Chine a outrepassé ses droits et viole la souveraineté du Vietnam.

Le général Daniel Schaeffer a considéré que l’acte de la Chine est un nouveau pas dans un ensemble d’opérations visant à monopoliser la Mer Orientale avec ce qui est appelé la « ligne des neuf tronçons » revendiquée par la Chine auparavant.

Le même jour, le correspondant de l’Agence vietnamienne d’Information en Russie a cité l’avis de M. Anton Svetov, expert du Conseil des relations extérieures de Russie, selon lequel l’implantation par la Chine de la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 dans le plateau continental et la zone économique exclusive du Vietnam était un acte minutieusement programmé.

Selon l’expert russe, les provocations de la Chine se sont produites maintes fois dans le passé. Mais cette fois, elles sont allées très loin, et donc sont d'autant plus dangeureuses. La mobilisation par la Chine d’une escorte de navires le prouve clairement.

M. Vladimir Kolotov, de l’Université nationale de Saint-Petersbourg (Russie), a souligné que la politique expansionniste de la Chine sur les archipels de Hoàng Sa (Paracels) et de Truong Sa (Spratly) crée des tensions, et porte atteinte à la confiance dans la région.

Le même jour, un spécialiste de l’Institut d’études de l’Orient (Russie), Dmitry Mosyakov, a affirmé que l’acte de la Chine était très dangereux, provoquant non seulement des tensions dans la région mais encore réduisant à néant les efforts et le plan visant à bâtir des relations d’amitié et de coopération entre la Chine et le Vietnam, entre la Chine et d’autres pays en général.

Selon un correspondant de l’Agence vietnamienne d’Information en Australie, le journal «The Sydney Morning Herald » a cité dimanche 11 mai les propos du porte-parole du ministère australien des Affaires étrangères selon lesquels l’Australie appelle toutes les parties concernées à faire preuve de retenue et à arrêter les actes pouvant aggraver la tension. -VNA

Voir plus