Malaisie : environ 60.000 personnes pourraient perdre leur emploi cette année

La Fédération malaisienne des employeurs, le plus grand groupe d'employeurs du pays, craint que jusqu'à 60.000 personnes pourraient perdre leur emploi cette année.

Kuala Lumpur (VNA) - La Fédération malaisienne des employeurs, le plus grand groupe d'employeurs du pays, craint que jusqu'à 60.000 personnes pourraient perdre leur emploi cette année, soit le double de la moyenne annuelle du passé, a déclaré son président Syed Hussain Syed Husman.

Malaisie : environ 60.000 personnes pourraient perdre leur emploi cette année ảnh 1Syed Hussain Syed Husman, président de la Fédération malaisienne des employeurs.  Photo: bernama.com

Les secteurs de la fabrication et de la construction devraient ressentir le plus grand impact des pertes d'emplois. Cependant, la Fédération des fabricants malaisiens (FMM) a prédit que le marché du travail restera stable cette année avec une reprise du marché du travail. Le taux d'emploi devrait diminuer à 3,6 % en décembre.

Selon Syed Hussain, le taux de chômage dépendra de la situation économique, notamment de la performance des petites et moyennes entreprises (PME) cette année.

Environ 98 % des entreprises malaisiennes sont classées comme PME. L'aide du gouvernement est donc importante pour aider ces entreprises à faire face aux effets de la pandémie de COVID-19.

Syed Hussain prévoit que les secteurs de la fabrication et de la construction connaîtront une baisse de croissance, tandis que les entreprises de services et de vente au détail pourraient ne pas connaître une croissance positive car elles dépendent fortement à la fois des dépenses intérieures et des arrivées de touristes internationaux.

La Banque centrale de Malaisie a estimé que l'économie connaîtra une croissance de 4 à 5 % cette année.

Le président de la FMM, Soh Thian Lai, a déclaré que la fédération ne s'attend pas à des licenciements importants cette année, notant que le taux de croissance de la Malaisie de 8,7 % l'an dernier a rassuré le secteur des entreprises.

Avec les efforts continus des employeurs pour recycler et perfectionner les travailleurs existants, et le soutien du gouvernement pour aider les chômeurs à acquérir les bonnes compétences pour occuper un emploi rémunéré, le marché du travail restera résilient et solide en 2023, a-t-il déclaré.- VNA

source

Voir plus