Bruxelles, 3 août (VNA) - La Commission européenne a décaissé 6 millions d’euros pour l'organisation d'initiatives visant à aider les pays d’Asie du Sud-Est à faire face aux catastrophes naturelles, alors que la région est confrontée à la mousson et à ses effets potentiellement dévastateurs.

La ville de Bago au Myanmar est inondée après des fortes pluies au 28 juillet. Photo: Xinhua/VNA

Le commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, Christos Stylianides, a déclaré que l'Union européenne (UE) souhaitait donner aux communautés locales les moyens de mieux se préparer aux catastrophes naturelles.

Il a noté que cette assistance renforcerait les initiatives de préparation aux catastrophes déjà en place dans la région, tout en améliorant les moyens de subsistance et la résilience des personnes les plus touchées.

Sur le montant rendu public le 1er août, 2 millions d'euros iront au Myanmar pour aider ce pays à mettre en place un système national de lutte contre les tremblements de terre et les tsunamis et à piloter des initiatives de réduction des risques de catastrophe et de résilience en milieu urbain.

Le Népal recevra 2 millions d'euros pour renforcer les capacités et la résilience des communautés les plus vulnérables dans les zones touchées par le séisme.

Les Philippines recevront 1 million d'euros pour mener des initiatives de réduction des risques de catastrophe et de renforcement de la résilience axées sur les populations urbaines pauvres, tandis que 1 million d'euros ira à des initiatives multinationales visant à renforcer les capacités à faire face aux catastrophes naturelles au niveau régional à travers l’Asie du Sud-Est, incluant le Laos, le Cambodge et le Vietnam. -VNA