Le président de l'Irlande Michael D. Higgins. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - A la veille de sa visite officielle au Vietnam du 5 au 14 novembre, le président irlandais Michael D. Higgins a accordé à Dublin une interview à un reporter de l'Agence vietnamienne d'information (VNA).

Il s'est dit impressionné par les sentiments chaleureux ​du peuple vietnamien lorsqu'il est allé au Vietnam pour la première fois en décembre 1997. Ces dernières années, les relations entre ​les deux pays ont connu un bon développement dans le commerce et l'économie. ​Sociologue, il s'intéresse ​particulièrement aux changements qui se produisent au Vietnam. En lisant des nouvelles sur les inondations dans le Centre du Vietnam, il a pu appréci​er le rôle du gouvernement afin de faire face à temps aux catastrophes.

L'Irlande prend toujours en considération le soutien en faveur d'autres pays dont le Vietnam, a-t-il souligné, avant d'exprimer son admiration devant les ​acquis du Vietnam dans la réduction du taux de pauvreté de 70 % à moins de 23 %.

Le Vietnam et l'Irlande viennent de célébrer le 20e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques. Ils possèdent également de nombreuses similitudes historiques. Le président irlandais a espéré que le Vietnam fera partie des dialogues pour restructurer l'économie mondiale. Les deux pays devraient, de concert avec les organisations internationales comme l'Organisation des Nations Unies (ONU) et l'Organisation internationale du travail (OIT), afin d'assurer le droit des travailleurs.

Abordant le Brexit, le président irlandais a fait savoir que c'est une des questions majeures de l'Union européenne. L'UE s'intéresse également à d'autres problèmes ​concernant les réfugiés, les immigrants, les contributions et les droits des travailleurs migrants.

Le Brexit a des impacts sur les échanges commerciaux entre les deux pays et ses relations avec l'Irlande du Nord. Mais l'Irlande accepte la décision du Royaume-Uni.

Le président a également souhaité que l'UE continue d'améliorer la compétitivité et la connectivité afin de renforcer ses capacités économiques et de réduire son taux de chômage. -VNA