L’intrusion saline s’accentuera en mars dans le delta du Mékong

L’intruison saline continuera à s’accentuer dans les estuaires du Mékong avant de s’atténuer, selon le Bureau de prévision hydrologique du Centre, des Hauts Plateaux du Centre et du Sud
Hanoi (VNA) – L’intruison saline continuera à s’accentuer dans les estuaires du Mékong du 21 au 24 février avant de s’atténuer, a fait savoir lundi 20 février Phung Tiên Dung, chef du Bureau de prévision hydrologique du Centre, des Hauts Plateaux du Centre et du Sud relevant du Centre national de prévision hydrométéorologique.
L’intrusion saline s’accentuera en mars dans le delta du Mékong ảnh 1Le phénomène de biseau salé sera à un niveau élevé en mars dans le delta du Mékong. Photo: VNA
 
Du 20 au 28 février, la salinité avec une concentration de 1‰ pourrait pénétrer 65-70 km dans les rivières Vàm Co Dông et Vàm Co Tây, 50-55 km dans les rivières Cua Tiêu et Cua Dai, 60-65 km dans les rivières Hàm Luông et Cô Chiên, 55-60 km dans la rivière Hâu et 25-30 km dans la rivière Cai Lon, a-t-il précisé.

Entre-temps, la salinité avec une concentration de 4‰ pourrait s’infiltrer respectivement 50-60 km, 40-48 km, 50-56 km, 40-45 km et 20-25 km, a poursuivi le responsable.

L’intrusion saline dans le delta du Mékong pendant la saison sèche de 2022-2023 dévrait être équivalente au niveau moyen de nombreuses années. Elle serait à son plus haut niveau du 18 au 25 mars dans les estuaires du Mékong, du 18 au 25 mars et du 17 au 23 avril dans les rivières Vam Co et Cai Lon.
L’intrusion saline s’accentuera en mars dans le delta du Mékong ảnh 2L'écluse de Cai Be, dans la province de Kiên Giang. (Photo VNA)

La situation de l’intrusion saline dans le delta du Mékong dépend des sources d’eau en amont du Mékong, des marées hautes et subira des changements dans les temps à venir, a indiqué Phung Tiên Dung.

Le niveau de risque maximal de catastrophe dû à l’intrusion saline serait en phase 2 dans le delta du Mékong, c’est-à-dire une phase de salinité de 4‰ pénétrant à plus de 50 km de plusieurs estuaires sur une longue période de temps, avec une sécheresse et une pénurie d’eau pendant plusieurs mois et un déficit d’eau douce de plus de 40% dans les rivières par rapport à la moyenne de plusieurs années.

Le Bureau de prévision hydrologique a recommandé aux localités du delta du Mékong de mettre à jour rapidement les prévisions hydrométéorologiques et de prendre des mesures proactives pour prévenir et combattre l’intrusion saline. – VNA

Voir plus