Jakarta (VNA) - Le président indonésien Joko Widodo a demandé de tout mettre en œuvre pour éteindre d’immenses incendies de forêt dans le pays, avertissant que des responsables seraient renvoyés s’ils échouaient.
 
Des milliers de militaires et de policiers indonésiens sont déployés pour lutter contre les incendies de forêt. Photo: AFP

Il a fait cette déclaration alors que des milliers de militaires et de policiers ont été déployés après que le pays a déclaré l’état d’urgence en raison des feux de forêt dans six provinces des îles de Sumatra et la province de Kalimantan à Bornéo.

S’exprimant le 6 août lors d’une réunion de coordination sur la lutte contre les incendies de forêt dans le palais présidentiel, il a indiqué avoir fait par de cet avertissement par téléphone aux chefs de l’armée et de la police.

Le chef de l’Etat indonésien a demandé aux forces de ne pas sous-estimer les points chauds et d’éteindre immédiatement de petits feux avant qu’ils ne prennent de l’ampleur.

Le président Joko Widodo a également demandé que des équipements modernes, tels que des drones, soient utilisés pour détecter les points chauds, en promettant un soutien financier du gouvernement à l’opération de ces équipements.

L’Indonésie a enregistré le plus grand nombre de points chauds cette année depuis les incendies dévastateurs de 2015. Depuis le début de l’année, 975 points chauds ont été localisés, détruisant une superficie totale de 135.000 hectares de terres dans 18 provinces.

Les incendies de forêt sont provoqués par la culture sur brûlis, une technique illégale qui est souvent utilisée comme moyen de défrichement et de fertilisation dans les zones tropicales pour laisser place à plusieurs cultures. 

Ces feux de forêts ont entraîné l’annulation de vols et des appels à la population à rester chez elle en raison de la fumée affectant la qualité de l’air jusqu’en Malaisie et à Singapour. – VNA