Jakarta, 15 février (VNA) - L’Indonésie envisage de mobiliser l'armée pour sécuriser le deuxième débat direct entre les deux candidats à l’élection présidentielle, prévu le 17 février prochain.

Des officiers indonésiens. Photo: Antara

Des mesures de sécurité resserrées et axées sur l’hôtel Sultan, le lieu où se tient le débat, seront mises en place. Trois cercles de sécurité seront mis en place, le premier devant être géré par la garde présidentielle, le second par l’armée et le troisième par la police.

L’Indonésie organisera des élections législatives et présidentielle simultanées le 17 avril prochain. Il y aura au total cinq débats entre les candidats à la présidentielle avant ce scrutin.

Le président sortant Joko Widodo et son adversaire Prabowo Subianto se rencontreront lors du deuxième débat organisé le 17 février, qui se concentrera sur cinq sujets dont l’énergie, l’environnement, les infrastructures, les denrées alimentaires et les ressources naturelles.

Le premier débat a eu lieu le 17 janvier et portait sur la législation, les droits de l'homme, le terrorisme et la corruption.

Le troisième débat, prévu pour le 17 mars, portera sur l’éducation, les soins de santé, les ressources humaines ainsi que sur des questions sociales et culturelles.

Lors du quatrième débat, prévu deux semaines plus tard, les candidats discuteront d'idéologie, de gouvernement, de défense et de sécurité, et de relations internationales.

Aucune date n'a encore été fixée pour le cinquième débat qui portera sur l'économie, le bien-être social, la finance et l’investissement, le commerce et l'industrie. –VNA