Jakarta, 22 mars (VNA) - Les autorités indonésiennes ont donné jeudi 21 mars une conférence de presse afin de fournir aux médias des informations sur le crash du vol de Lion Air en octobre dernier.

Un avion de Lion Air. Photo: Airline Ratings

Le crash d’un Boeing 737 MAX qui a coûté la vie à 189 passagers et membres d’équipage a de nouveau attiré l’attention des médias après qu'un 2è accident en Éthiopie la semaine dernière a poussé les régulateurs à clouer au sol les Boeing 737 MAX dans le monde entier.

Les pilotes de ces deux vols ont perdu le contrôle de l'avion seulement quelques minutes après le décollage.

L’avion de Lion Air, un Boeing 737 MAX 8, était en route de Jakarta à Pangkakpinang, dans la province de Bangka Belitung, au large de l’île de Sumatra, quand il s’est écrasé en mer le 29 octobre 2018. Il s’agit du pire accident aérien en Indonésie depuis 1997.

Pendant ce temps, le vol ET 302 d’Ethiopian Airlines s’est écrasé le 10 mars près de la ville de Bishoftu, à 62 km au sud-est de la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, tuant les 149 passagers et les huit membres d’équipage à bord. Cet avion malheureux était un Boeing 737-800 Max.

L'avion a quitté l'aéroport de Bole à Addis-Abeba à 8h38 (heure locale) avant de perdre le contact avec la tour de contrôle six minutes plus tard seulement. -VNA