Jakarta, 8 mai (VNA) - La police indonésienne a annoncé le 6 mai avoir déjoué un complot d’un groupe affilié à l’État islamique (EI) visant à mener des attentats suicides le jour de l'annonce des résultats de l'élection présidentielle prévue à la fin de ce mois.

L'escouade anti-terroriste indonésienne. Source: Guardian

Sept terroristes présumés ont été arrêtés et un autre tué par la police lors de raids effectués le week-end dernier à Bekasi, près de Jakarta, et à Bitung, dans la province de Sulawesi du Nord.

Ils sont membres du groupe Jemaah Anshurat Daulah (JAD), qui a juré allégeance à l'EI et est accusé d'être à l'origine d'une série d'attaques perpétrées dans des églises à Surabaya en mai 2018, faisant des dizaines de morts.

Selon la police, ce groupe aurait projeté de poser des bombes à divers endroits lorsque les résultats des élections seront annoncés le 22 mai.

Le porte-parole de la police nationale, Dedi Prasetyo, a déclaré que ce groupe voulait tirer parti du chaos avant et après l'annonce des résultats des élections et cibler un certain nombre de postes de police. -VNA