L'ICMP aide le Vietnam à identifier les restes des morts pour la Patrie

Une conférence scientifique vient de se tenir à La Haye (Pays-Bas) pour déployer la coopération en matière technique d’aide à l'identification des restes des soldats vietnamiens morts pendant la guerre.
L'ICMP aide le Vietnam à identifier les restes des morts pour la Patrie ảnh 1Signature du procès-verbal de remise des échantillons de restes de martyrs par la partie vietnamienne à l'ICMP pour cette dernière applique une nouvelle méthode d'identification de l'ADN. Photo : VAST

Bruxelles (VNA) - L'Académie des sciences et technologies du Vietnam (VAST), la Commission internationale pour les personnes disparues (ICMP) et l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), viennent de tenir à La Haye (Pays-Bas) une conférence scientifique pour déployer la coopération en matière technique d’aide à l'identification des restes des soldats vietnamiens morts pendant la guerre.

L’événement s'est déroulé dans le cadre de la visite de travail aux Pays-Bas de la délégation interdisciplinaire vietnamienne conduite par le vice-président de la VAST Chu Hoàng Hà, du 13 au 17 février. Il s'inscrit du programme de coopération entre l'ICMP et la VAST signé en octobre 2022 dans le but d'aider le Vietnam à appliquer une nouvelle technologie pour identifier les martyrs grâce à la méthode d'utilisation de l'ADN.

Assistaient à l'événement de nombreux scientifiques internationaux venus des Pays-Bas, des États-Unis, d'Allemagne… et surtout des militants politiques comme Tim Rieser, qui a persévéré et apporté de nombreuses contributions au plaidoyer pour promouvoir l'USAID à coopérer avec le Vietnam afin d’identifier les martyrs.

L'ICMP aide le Vietnam à identifier les restes des morts pour la Patrie ảnh 2L'ambassadeur du Vietnam aux Pays-Bas, Pham Viêt Anh, s’exprime à la conférence. Photo : VAST

La délégation vietnamienne a donné des échantillons de restes de martyrs à l'ICMP pour cette dernière applique une nouvelle méthode d'identification de l'ADN. Cette méthode constitue au Vietnam l'un des défis de la science car le temps a reculé. Les conditions climatiques difficiles ont gravement endommagé les restes, ainsi que les proches des intéressés ont progressivement quitté notre planète, les anciennes méthodes sont donc pas très efficaces.

S'exprimant lors de la conférence, l'ambassadeur du Vietnam aux Pays-Bas, Pham Viêt Anh, a apprécié et sincèrement remercié les contributions des scientifiques, des militants politiques, de l'USAID et de l'ICMP qui ont constamment promu le développement, coopéré et partagé avec la partie vietnamienne en aidant les familles et les proches des martyrs à retrouver les restes de leurs proches.

Pour sa part, Kathryne Bomberger, directrice générale de l'ICMP et des scientifiques internationaux, de l'USAID ont également exprimé leur intérêt et désir de promouvoir une coopération plus forte pour contribuer à atténuer les souffrances de la guerre qui subsistent encore au Vietnam et dans de nombreux autres endroits.

 tả chL'ICMP aide le Vietnam à identifier les restes des morts pour la Patrie ảnh 3Photo de famille entre les conférenciers vietnamiens et étrangers. Photo : VAST

L'ICMP a été créée en 1996 à l'initiative du président américain de l’époque Bill Clinton dans le but de soutenir la recherche et l'identification des personnes portées disparues à cause de la guerre, de la violence, des catastrophes naturelles, du crime organisé... L'ICMP a son siège et un laboratoire dans la ville de La Haye. Son Conseil de direction se compose des personnalités célèbres, telles que la reine de Norvège, d'anciens Premiers ministres ou des ministres des Affaires étrangères d'autres pays. L'actuel président du Conseil d'administration est l'ancien ambassadeur américain Thomas Muller. Depuis décembre 2022, l'ICMP a admis le premier membre vietnamien à son Conseil de direction, Nguyên Thi Thu Thao, qui travaillait à la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam (VCCI).

L'ICMP aide le Vietnam à identifier les restes des morts pour la Patrie ảnh 4Des employés de l'Institut de biotechnologie de l'Académie vietnamienne des sciences et de la technologie effectuent un examen ADN pour identifier les restes des martyrs. Photo : chinhsachquandoi.gov.vn

L'ICMP rassemble et appelle les pays à partager des informations et des données pour faciliter l'identification des restes humains pendant la guerre. -VNA

source

Voir plus