La baie de Ha Long du Vietnam. Photo : VNA

Hanoi (VNA) – Le Vietnam applique d’ores et déjà plusieurs mesures plus que jamais énergiques pour promouvoir son tourisme et en faire l’un des piliers de l’économie, selon l’Administration nationale du Tourisme.

C'est l'estimation ​de l'Economist Intelligence Unit (EIU) du groupe britannique The Economist. Néanmoins, l’EIU a souligné aussi que le Vietnam doit régler de nombreuses ​problèmes pour devenir un véritable adversaire compétitif avec son pays voisin, la Thaïlande, dans le ​secteur du tourisme.

L’EIU précise aussi que le nombre des voyageurs étrangers venus au Vietnam est de plus en plus ​important lors de ces dernières années. Le Vietnam a de nombreuses destinations attrayantes. A côté de l’initiative d’exemption de visa aux citoyens des pays (Royaume-Uni, Allemagne, France, Espagne et Italie) jusqu'à la mi-2017, le gouvernement vietnamien va mettre en oeuvre l’e-visa à partir du début de l’année prochaine pour attirer davantage de touristes.

L’industrie sans fumée du Vietnam s'est fixé pour objectif de réaliser un chiffre d'affaires de 30 milliards de dollars en 2020 représentant une contribution de 10 à 12% au PIB. Le secteur touristiques du pays a de riches potentiels pour atteindre cet objectif. Entre le mois de janvier et celui d’août, le pays a accueilli 6,5 millions de touristes étrangers, soit une hausse de 25% en glissement annuel. Le Vietnam espère d’accueillir 15 millions de voyageurs étrangers ​d'ici à 2020 et créer 3,5 millions d’emplois.

Toutefois, l’EUI a également analysé les défis et les difficultés ​que le Vietnam doit surmonter ​afin de pouvoir accomplir les objectifs fixés, notamment ​en matière d'infrastructures et de communication.

Selon la revue américaine Condé Nast Traveler, le Vietnam figure ​sur la liste des 20 pays les plus ​appréciés ​sur la base d​'estimations et d'évaluations ​de la gastronomie, des sites et ​du coût de séjour. -VNA