Hanoi (VNA) – Plus qu’un droit humain fondamental, l’égalité des sexes est essentielle à la mise en place de sociétés pacifiques et d’un développement durable. Le gouvernement vietnamien veille à ce que les droits des femmes soient garantis et à ce qu’elles puissent participer activement au développement social.

Les Vietnamiennes participent activement au developpement social et economique hinh anh 1La vice-présidente de la République Dang Thi Ngoc Thinh (10e, premier rang, de gauche à droite) avec des entrepreneures et femmes vétérans de guerre, le 15 octobre à Hanoi. Photo : VNA

Entrée en vigueur en 2007, la Loi sur l’égalité des sexes a permis de changer la perception du rôle des femmes dans la société. Leur participation à la vie politique a nettement augmenté. Pour la législature 2016-2021, les femmes occupent 27,1% des sièges à l’Assemblée nationale, soit un taux plus élevé que la moyenne mondiale et la moyenne asiatique, respectivement estimées à 23,4% et 18,6%. Le poste de président de l’Assemblée nationale et trois portefeuilles au Bureau politique appartiennent à des femmes. 13 organes exécutifs et 16 organisations administratives locales sont également placés sous la conduite d’une femme.

Le Vietnam est aussi le pays sud-est asiatique disposant du plus grand nombre de dirigeantes d’entreprises. Sur 100 chefs d’entreprises vietnamiens, 28 sont des femmes. Actives et créatives, elles sont également très attentives aux femmes en difficulté.

"Nous avons mis en place un programme pour aider des femmes entrepreneures débutantes. Nous leur avons proposé des crédits à taux préférentiel et des idées de commerce. Elles s’en sortent toutes très bien et peuvent désormais apporter soutien aux autres femmes", explique Nguyên Thi Thu Hà, présidente de l’Association des femmes de Dà Nang.

"La charge des femmes est très lourde car elles assument un double rôle dans la famille et dans la société", dit-elle. "Leur champ d’intervention va aujourd’hui plus loin que la cuisine et que l’entretien de la maison. Elles sont actives et présentes dans tous les domaines, y compris l’informatique, un domaine depuis toujours jugé ‘un métier d’homme’. Il est temps de déconstruire les stéréotypes pour plus d’égalité homme-femme", renchérit Dô Thi Thu Thao, vice-présidente de l’Association des femmes vietnamiennes.

Le Vietnam est également l’un des dix pays qui réalisent le mieux l’objectif numéro 5 des Objectifs du Millénaire pour le développement de l’ONU, qui consiste à parvenir à l’égalité des sexes et à autonomiser les femmes et les filles. – VOV/VNA