Les investisseurs sud-coreens convoitent l'immobilier vietnamien hinh anh 1Photo d'illustration/Reatimes

Hanoi (VNA) - Le Vietnam se classe au 2ème rang, après les Etats-Unis, parmi les marchés immobiliers qui intéressent les investisseurs sud-coréens, selon un rapport sur “l'immobilier au Vietnam attire les investisseurs sud-coréens” publié récemment par Savills, cité par le journal The Chosun Ilbo.
 
Toujours selon Savills, la vague d'investissements sud-coréens est en augmentation et enregistre des développements positifs.

Les Sud-coréens ont dépensé 440 millions d’USD en immobilier à l'étranger en 2018, +47% en glissement annuel et soit 3,8 fois plus élevé qu’aux cinq années précédentes. Les États-Unis restent la destination la plus prisée. Le Vietnam, avec 56,1 millions d’USD, occupe la 2ème position.

L'attractivité du marché immobilier vietnamien réside dans le prix de vente attractif, les profits élevés, des produits de haute qualité avec la participation de développeurs réputés. En outre, la loi vietnamienne sur le logement  est en cours d'assouplissement, ce qui est favorable aux étrangers.

Le prix des nouveaux appartements dans le centre-ville d'Hô Chi Minh-Ville est d'une moyenne de 5.500 à 6.500 USD par m2, ce qui ne représente qu'une fraction du prix à Hong Kong (Chine). Les prix des appartements à Hô Chi Minh-Ville et à Hanoï sont toujours inférieurs à ceux des autres grandes villes de la région telles que Kuala Lumpur et Bangkok, malgré des taux de croissance plus élevés.

Les taux d'imposition foncière au Vietnam attirent de plus en plus les acheteurs. La demande d'investissement immobilier au Vietnam a considérablement augmenté depuis 2015, lorsque la nouvelle loi sur le logement découle de l'ouverture du marché aux investisseurs internationaux. De plus, les revenus locatifs de plus de 5% constituent un investissement intéressant par rapport aux autres marchés de la région.

En outre, lorsque le marché immobilier sud-coréen montre des “signes de réchauffement”, le gouvernement a mis en place de nouvelles réglementations visant à limiter la spéculation et à augmenter les prix en imposant des taxes sur les bénéfices de transfert immobilier pour les propriétaires de plusieurs maisons. Les investisseurs sud-coréens recherchent donc des marchés alternatifs, et le Vietnam est l’une des principales destinations.

Depuis 2018, la vague d'investisseurs individuels sud-coréens qui achètent et louent des biens immobiliers côtiers dans le Centre du Vietnam connaît une forte hausse. En outre, les projets avec des emplacements de choix à Hô Chi Minh-Ville séduisent aussi de nombreux Sud-coréens qui figurent parmi les clients asiatiques potentiels. Les projets qui attirent l’attention de ces investisseurs se situent dans le segment haut de gamme ou de luxe. -CPV/VNA