Bangkok, 21 février (VNA) - Les exportations thaïlandaises de pierres précieuses et bijoux non or devraient augmenter de 15 à 20 % en 2022 grâce à la reprise économique mondiale, à l'augmentation des activités économiques ainsi qu'aux symptômes moins graves causés par le variant Omicron.

Selon le directeur de l’Institut de pierres précieuses et de bijoux de Thailande (GIT) Sumeth Prasongphongchai, de nombreux partenaires commerciaux du pays ont ajusté leurs politiques de sécurité pour créer des conditions commerciales plus ouvertes.

En plus d'une plus grande couverture vaccinale dans le monde, le variant Omicron est susceptible de générer des symptômes moins graves, entraînant une augmentation des activités économiques et une demande croissante en pierres précieuses et  bijoux, a-t-il déclaré.

L'année dernière, les exportations thaïlandaises de pierres précieuses et  bijoux ont augmenté de 26,9% par rapport à l'année précédente.

Les marchés qui ont enregistré une forte croissance des exportations sont le Royaume-Uni (en hausse de 135 % par rapport à l'année dernière), la Suisse (en hausse de 70,4 %), l'Inde (en hausse de 60,7 %), les États-Unis (en hausse de 51,3 %), les Émirats arabes unis (en hausse de 29,8 %), la Belgique (en hausse de 21,2 %), l'Australie (en hausse de 10,7 %) et le Japon (en hausse de 6,49 %).

Les exportations de pierres précieuses et  bijoux se sont classées au cinquième rang en termes de valeur totale l'an dernier, derrière les automobiles et pièces détachées, les ordinateurs, les produits en caoutchouc et les granulés de plastique. Cette industrie emploie plus de 700.000 travailleurs.

Sumeth Prasongphongchai  a déclaré que le Festival international des pierres précieuses et des bijoux de Chanthaburi 2021-2022, qui s'est tenu le 4 février avec plus de 250 exposants, pourrait avoir généré plus de 60 millions de bahts (1,86 million de dollars) de revenus aux commerçants locaux.- VNA