Photo d'illustration : baothanhnien

 
Hanoi (VNA) - Le Royaume-Uni, 2e marché pour l’exportation des pangasius du Vietnam, reste toujours un marché à fort potentiel pour ce produit en 2019.

Selon l’Association de la Transformation et de l’Exportation des produits aquatiques du Vietnam (VASEP), au cours des trois premiers mois de cette année, le chiffre d’affaires des exportations de pangasius du Vietnam vers le Royaume-Uni s’est élevé à 11,9 millions de dollars, soit une augmentation de 69,5% par rapport à la même période de l’année dernière, représentant 3,1% du chiffre d’affaires total des exportations de pangasius du pays.

Au premier trimestre de 2019, le prix des pangasius à l'exportation vers le Royaume-Uni du Vietnam était jugé élevé en Europe. À ce moment, les entreprises vietnamiennes exportaient essentiellement du filet de pangasius de haute qualité vers ce pays européen avec entre 1,18 et 5,3 dollars le kilo.

En 2019, le Vietnam s'est fixé comme objectif d’exporter pour 2,4 milliards de dollars de pangasius. Pour atteindre cet objectif, le ministre vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong, a demandé aux organismes et entreprises liés à ce secteur de faire tous les efforts possibles pour relier la production à la consommation et fournir des informations aux entreprises, afin d’établir des plans de production appropriés, limiter le risque de déséquilibre entre l’offre et la demande.

Les entreprises vietnamiennes devront appliquer rapidement les acquis de la révolution scientifique et technique, en particulier de l’industrie 4.0 afin d’améliorer la compétitivité et d’augmenter la valeur des produits.

Les localités et les entreprises devront continuer à mettre en œuvre les solutions pour améliorer la qualité des alevins de pangasius car ils jouent un rôle décisif dans la garantie de l’efficacité de la production.

Selon le Ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural, en 2018, la filière de pangasius a enregistré une croissance impressionnante en termes du chiffre d’affaires à l’export, passant de 1,78 milliard de dollars en 2017 à 2,26 milliards de dollars en 2018, contre 1,9-2 milliards fixés par le secteur de l’aquaculture, soit une croissance de 26,5% en glissement annuel. -NDEL/VNA