Les entreprises vietnamiennes se mettent au vert hinh anh 1Photo: VNA

Hanoi (VNA) - “Production verte”, “Exportation verte”, “Croissance verte”... Autant de mots d'ordre  qui semblent désormais guider nos entreprises, lesquelles se retrouvent face à la nécessité de faire du respect des normes environnementales l'un des éléments clés de leurs stratégies  de croissance.  

Nguyên Thi Liên est la directrice générale adjointe de Phong Phu Quôc Tê, une entreprise spécialisée dans les exportations de textile, qui a opté pour une chaîne de production entièrement robotisée, il y a dix ans de cela. D'après les propos de Nguyên Thi Liên, il s'agissait alors, pour l'entreprise, de se mettre au diapason des marchés américain ou européen, en adoptant une gestion plus rigoureuse de l’électricité, de l’eau, des émissions de gaz à effet de serre, des eaux usées...  Un choix qui s'est avéré payant, si l'on en juge par les performances actuelles de Phong Phu Quôc Tê, qui,   contente d'afficher une croissance comprise entre 15 et 20%, a une bonne trentaine d’usines qui tournent à plein régime et emploient plus de 17.000 personnes.  

Les exportations de produits aquatiques vietnamiens connaissent elle aussi un bon développement, grâce à une prise de conscience écologique. Selon Truong Dinh Hoe, le secrétaire général de l’Association des transformateurs et exportateurs de produits aquatiques vietnamiens, la tendance est désormais aux produits bons pour la santé en provenance d'entreprises aux modes de production résolument verts. Pour lui, la transition verte est vitale pour les entreprises vietnamiennes... 

“C'est inéluctable, non seulement à cause des pressions du marché mais aussi  à cause de l’attention portée par les chefs d’entreprise à la notion développement durable. Nous aidons donc les entreprises à améliorer leur prise de conscience en matière de croissance verte”, nous explique-t-il.

“Si une entreprise n'est pas capable de répondre aux exigences de son temps, elle n’aura plus de commandes. Nous sommes fiers de pouvoir maintenir nos activités et de continuer à embaucher au lieu de réduire nos effectifs”, nous dit Nguyên Thi Liên.

La croissance verte est désormais la norme pour de nombreux grands marchés dans le monde, dont l’Union européenne. Le Vietnam est en train de changer son modèle de croissance, basé sur l’exploitation des ressources naturelles, pour un autre, basé sur la consommation verte et le développement durable. Investir dans cette transition est un défi qui doit absolument être relevé par les entreprises vietnamiennes... -VOV/VNA