Hanoi (VNA) - Les services non essentiels comme les magasins de vêtements et de cosmétiques ont été interdits d’ouverture avant 9 heures à Hanoi pour réduire la densité du trafic le matin, a déclaré mercredi 29 avril le président du Comité populaire municipal Nguyên Duc Chung.
 
Les commerces non essentiels devront ouvrir plus tard face au coronavirus hinh anh 1Le président du Comité populaire municipal Nguyên Duc Chung. Photo : kinhtedothi.vn


Les centres commerciaux et supermarchés situés dans le centre-ville et les nouvelles zones urbaines, à l’exception des restaurants, pharmacies, stations-service, magasins d’alimentation sur le marché, ne seront pas autorisés à ouvrir tôt, afin de réduire les contacts et les risques de congestion.

Hanoi a assoupli ses politiques de distanciation sociale le 23 avril, permettant aux restaurants, cafés, magasins de vêtements et cosmétiques de rouvrir, mais les clients doivent respecter la distance imposée.

Les rassemblements religieux, les célébrations et toutes les activités sportives et culturelles sont toujours interdits. Les bars, les salles de karaoké et les salons de massage resteront fermés.

Lors d’une réunion du Comité municipal de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19 cette semaine, Chung a déclaré, selon une étude menée par des experts, que le problème le plus préoccupant dans la capitale est la forte densité de circulation le matin.

Lorsque les gens s’arrêtent aux feux de circulation, l’obligation de maintenir une distance minimale (un mètre) entre les véhicules peut ne pas être facile à suivre, a-t-il indiqué.

Les revenus des magasins de services non essentiels de 6h00 à 8h30 sont très faibles. La ville n’encourage pas les propriétaires d’entreprises à ouvrir leurs magasins pendant cette période, a-t-il déclaré.

Le 28 avril, Nguyên Duc Chung a ordonné aux restaurants et cafés qui présentent des risques directs d’infection de maintenir une distance minimale de 2 m entre les clients ou 1 m avec des séparations en plastique. Il est conseillé aux clients de ne pas partager les bols, les tasses et autres articles en mangeant et en buvant.

Les propriétaires de restaurants et de magasins ont été encouragés à vendre des plats et des boissons à emporter.

Les usines et les chantiers de construction sont autorisés à reprendre leurs activités, mais doivent prendre les mesures d’hygiène nécessaires pour leurs travailleurs et employés.

Les autocars interprovinciaux sont autorisés à circuler tant que les conducteurs et les passagers suivent des mesures préventives.

Les autorités municipales ont également décidé de rouvrir les universités, les collèges, les écoles de formation professionnelle, les écoles secondaires et les lycées à partir du 4 mai, tandis que les élèves du primaire retourneront en classe à partir du 11 mai.

Les écoles devront réduire le nombre d’élèves dans une classe et éviter les grands rassemblements pendant les repas et les pauses.

Le président du Comité populaire municipal a déclaré que l’épidémie pourrait durer longtemps, bien que le pays n’ait pas enregistré de nouveaux cas d’infection ces derniers jours.

Il a demandé aux autorités locales aux niveaux de district et de quartier, aux cliniques et aux hôpitaux d’offrir une formation aux travailleurs médicaux et aux équipes d’intervention rapide de COVID-19 pour prélever des échantillons et suivre les antécédents de voyage des patients.

Le secteur des soins de santé de la ville doit améliorer sa capacité pour pouvoir effectuer 3.000 à 5.000 tests RT-PCR par jour, a-t-il déclaré. La ville peut actuellement réaliser entre 2.500 et moins de 3.000 tests par jour. – VNA