Les acquis du Vietnam en matière de droits de l'Homme

Ayant obtenu d'importants acquis en matière de droits de l'Homme, le Vietnam souhaite contribuer plus avant aux efforts de la communauté internationale en ce domaine.

Au Vietnam, l'homme constitue le centre des politiques socioéconomiques, il en est même l'objectif comme le moteur de l'oeuvre d'édification nationale. L'Etat vietnamien considère la promotion et la protection des droits de l'Homme comme un des éléments clés de son développement durable.

Ayant obtenu d'importants acquis en matière de droits de l'Homme, le Vietnam souhaite contribuer plus avant aux efforts de la communauté internationale en ce domaine.

Au Vietnam, l'homme constitue le centre des politiques socioéconomiques, il en est même l'objectif comme le moteur de l'oeuvre d'édification nationale. L'Etat vietnamien considère la promotion et la protection des droits de l'Homme comme un des éléments clés de son développement durable.

Ces dernières années, le Vietnam a obtenu des acquis en matière de garantie des droits de l'Homme, et ce, sur tous les plans, civil, politique, économique, culturel comme social, lesquels ont été reconnus et vivement appréciés par la communauté internationale.

Sur la base de ces acquis et dans la mesure où la politique constante de l'Etat vietnamien est de respecter et de garantir ces droits, et souhaitant contribuer davantage aux efforts communs de la communauté internationale pour leur promotion et leur protection, le gouvernement a décidé de déposer la candidature du Vietnam au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU pour le mandat 2014-2016.

L'Etat vietnamien a perfectionné son cadre juridique afin de garantir le respect et l'application de ces droits.

Au Vietnam, les droits de l'Homme et du citoyen ont d'abord été inscrits dans la Constitution de 1946 puis précisés dans les Constitutions successives de 1959, 1980 et de 1992.

La réalité prouve que les droits de l'Homme sont de mieux en mieux pleinement garantis au Vietnam, notamment après plus de 25 années du Renouveau. Lors de ces seules cinq dernières années, le pays a maintenu un taux de croissance de 7% en moyenne. Plus de 8 millions de personnes ont trouvé un emploi. Le taux de pauvreté a été ramené à 9,5%. L'indice de développement humain et la santé publique n'ont cessé de s'améliorer, notamment au regard des enfants, personnes démunies et membres des ethnies minoritaires, permettant au Vietnam d'atteindre avant terme cinq de ses huit Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), sachant qu'il s'efforcera d'atteindre d'ici 2015 ceux qui demeurent.

La participation active de la population a contribué à ces succès. Les "droits de maître" du peuple sont mieux garantis par la pratique plus effective de la démocratie directe - droit de vote, droit de se porter candidat aux élections - comme indirecte - par l'intermédiaire des corps élus par les citoyens tels l'Assemblée nationale et les conseils populaires de tous échelons, ainsi que par le droit d'exprimer son opinion, et l'exercice de ceux de surveillance et de contrôle.

La liberté d'expression, de la presse et d'information de la population vietnamienne continue de s'exprimer clairement par le développement rapide et varié de tous types de médias. Le Vietnam compte plus de 700 organes de presse écrite, environ 70 de presse audiovisuelle, plus de 80 journaux en ligne, ainsi que des milliers de sites web...

La presse est devenue un forum d'expression pour les organisations sociales comme de masse, et est un important outil pour la protection de l'intérêt social, du droit à la liberté du peuple ainsi que pour la supervision et le contrôle de l'application des politiques et des lois de l'Etat, notamment en matière de droits de l'Homme.

Le Vietnam compte un taux d'utilisateurs d'Internet supérieur au taux moyen en Asie et a été qualifé par des organisations professionnelles de l'ONU de l'un des premiers pays en la matière.

Au Vietnam, la vie spirituelle et religieuse est de plus en plus riche avec le développement de toutes les grandes religions du monde, de pair avec celui des religions plus locales. De grands événements religieux ont lieu chaque année, lesquels suscitent la participation de dizaines de milliers de fidèles.

Le Vietnam est partie à huit conventions internationales sur les droits de l'Homme, dont le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et la Convention internationale des droits de l'enfant. Il est également signataire de 17 autres conventions de l'Organisation internationale du Travail (OIT).

A l'échelle mondiale, au sein des organes et forums de l'ONU, le Vietnam participe activement aux activités de la communauté internationale en matière de droits de l'Homme. Le pays a été membre actif du Comité des droits de l'Homme (2001-2003), de la Commission du développement social (2002-2004), du Conseil économique et social (2000-2002), et du Conseil de sécurité de l'ONU (2008-2009).

Au Conseil des droits de l'Homme, le Vietnam apprécie hautement le Mécanisme d'examen périodique, le considérant comme une institution efficace pour partager informations et expériences, ainsi que pour soutenir l'approfondissement de la compréhension entre les pays en vue de mieux garantir les droits de l'Homme.

Sur le plan régional, le Vietnam a activement contribué au renforcement de la solidarité et du développement de l'ASEAN, notamment en matière de droits de l'Homme.

Dans ses relations bilatérales, le Vietnam souhaite promouvoir la coopération et le dialogue pour partager informations et expériences, approfondir la compréhension mutuelle et participer à l'amélioration des capacités afin de mieux garantir ces droits.

Le gouvernement vietnamien considère que la promotion et la garantie des droits de l'Homme est une mission pour chaque nation. Mais en raison de divergences sur le plan de l'histoire, du régime politique, du niveau de développement, des cultures..., le concept de droits de l'Homme de chacune de celles-ci peut être différent. C'est pourquoi le Vietnam intensifie sa coopération internationale en ce domaine sur la base d'un dialogue égal, constructif, dans le respect et la compréhension mutuelle, ainsi que la non ingérence dans les affaires intérieures d'autrui dans un objectif commun de progresser en matière de droits de l'Homme. C'est dans cet esprit que le Vietnam mène chaque année des dialogues sur ce thème avec l'Union européenne (UE), les Etats-Unis, la Norvège, l'Australie et la Suisse.

Le gouvernement vietnamien estime que dans un monde où les pays se dépendent les uns des autres, les droits de l'Homme ne peuvent être respectés et protégés que dans un environnement de paix, de sécurité, d'égalité et de développement durable. Ces dernières années, la stabilité sociopolitique au Vietnam a été la base de toutes ses réussites.

Dans son intervention prononcée lors de la réunion du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève le 29 février dernier, le vice-ministre des Affaires étrangères Le Luong Minh a affirmé que le Vietnam prend en haute considération le rôle et les contributions du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à la promotion de l'application des droits de l'Homme dans le monde.

En qualité de candidat de l'ASEAN au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU pour le mandat 2014-2016 et en celle de partie à toutes les grandes conventions en la matière, le Vietnam coopérera activement avec la communauté internationale afin de bâtir un monde plus pacifique, plus prospère et plus égal.

Sur la base de son expérience, de ses engagements et de sa détermination, le pays est convaincu de ses capacités à assumer le poste de membre du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. Il participera activement à l'activité de ce dernier pour améliorer son efficacité, sa transparence, son objectivité et son égalité et ce dans un esprit de dialogue, de coopération, d'égalité et de respect mutuel. - AVI

Voir plus