L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission du Vietnam auprès de l'ONU, s'exprime lors de la 73e session de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies. Photo : VNA

New York (VNA) – L'embargo des Etats-Unis contre Cuba est un pas en arrière et avait augmenté les tensions dans les relations bilatérales, a souligné l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission du Vietnam auprès de l'ONU.

Lors d'un débat à la 73e session de l'Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) sur le projet de résolution A/73/L.3 présenté par Cuba sur la nécessité de lever l'embargo économique, commercial et financier américain contre Cuba, l'ambassadeur Dang Dinh Quy a déclaré que les signes positifs dans les relations américano-cubaines obtenus il y a quelques années avaient été éclipsés lorsque l'embargo et les sanctions contre Cuba avaient été renforcés par l'administration de Donald Trump depuis avril 2017.

L'ambassadeur Dang Dinh Quy a souligné que seuls le dialogue et l’intervention active pouvaient renforcer la confiance et améliorer la situation, ajoutant que l'embargo et d’autres sanctions ne rendent que plus complexe le problème.

Il a insisté sur la position constante du Vietnam qui s’opposait à l’imposition des embargos et aux pressions unilatérales de n’importe quel pays. Le Vietnam vote en faveur du projet de résolution de Cuba, souhaitant se coordonner avec la communauté internationale pour appeler les États-Unis à lever immédiatement l'embargo contre Cuba, pour lui permettre d'exploiter au maximum ses potentiels de développement, de s’intégrer dans l'économie mondiale de manière juste et équitable.

Le diplomate vietnamien a réaffirmé le soutien ferme du Vietnam pour Cuba et son engagement à défendre les principes du droit international publiés dans la Charte des Nations Unies.

Le projet de résolution a été approuvé avec 189 voix pour et deux voix contre, celles des États-Unis et d’Israël. L'Ukraine et la Moldavie n'ont pas participé au vote.

C'est la 27ème fois que l'Assemblée générale de l'ONU appelle ainsi à la levée de l'embargo économique et financier des Etats-Unis contre Cuba, en place depuis 1962. Mais la résolution, présentée chaque année, n'est pas contraignante et n'a qu'une portée politique. -VNA