L’économie vietnamienne s’engage dans le numérique et l’innovation

Une nouveauté du plan de restructuration de l’économie nationale pour la période 2021-2025 concerne l’économie numérique en classant la transformation numérique et l’innovation parmi les percées.

Hanoi (VNA) – Le gouvernement a lancé la restructuration de l’économie vietnamienne dans la période 2021-2025. Il poursuit également les réformes administratives pour offrir un environnement d’affaires plus favorable aux entreprises. La croissance devrait découler des progrès technologiques et de l’innovation.

L’économie vietnamienne s’engage dans le numérique et l’innovation ảnh 1La transformation numérique est au cœur du plan de restructuration de l’économie nationale sur la période 2021-2025. Photo : VNA

Le vice-Premier ministre Lê Minh Khai a signé  mi-avril la résolution N°54 promulguant le plan d’action du gouvernement pour la mise en œuvre de la résolution de l’Assemblée nationale (AN) sur le plan de restructuration de l’économie nationale pour la période 2021-2025, adoptée en novembre 2021, lors de la 2e session de l’AN (XVe législature).

Avec les forts engagements du Vietnam de zéro émission nette d’ici 2050 à la 26e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), le gouvernement entend remodeler la structure de l’économie.

“Ledit plan d’action s’inscrit dans une démarche plus éco-respectueuse et promeut une économie circulaire et moderne. Chaque entreprise doit élaborer sa propre stratégie pour répondre aux nouvelles exigences, par exemple la réduction des émissions de carbone“, précise Trân Thi Hông Minh, directrice de l’Institut central de management économique relevant du ministère du Plan et de l’Investissement.

Cinq missions majeures à accomplir

La résolution de l’AN se compose de cinq articles, citant plusieurs objectifs principaux à réaliser d’ici 2025 : atteindre un taux de croissance annuel moyen de la productivité du travail de plus de 6,5% ; maintenir le déficit budgétaire sous les 3,7% du PIB ; viser environ 1,5 million d’entreprises, dont 60.000 à 70.000 moyennes et grandes entreprise ; et enfin faire en sorte que l’économie numérique représente 20% du PIB.

Le déficit budgétaire de l’État devrait représenter 3,7% du PIB sur la période 2021-2025. La capitalisation du marché des actions serait d’au moins 85% du PIB, l’encours de la dette sur le marché obligataire d’au moins 47% du PIB et celui sur le marché des obligations d’entreprises d’environ 20% du PIB. Le gouvernement prévoit de consacrer plus de 1% du PIB à la recherche scientifique et au développement technologique.

La résolution de l’AN se fixe l’objectif de créer une structure raisonnable et efficace dans chaque secteur et chaque domaine ; entre les secteurs, les domaines et l’ensemble de l’économie ; de développer de nombreux produits nationaux basés sur des technologies avancées. Elle envisage d’opérer une percée dans la compétitivité d’un certain nombre de secteurs clés et des changements significatifs et substantiels dans le modèle de croissance, la productivité, la qualité, l’efficacité, l’amélioration de l’autonomie et la capacité d’adaptation et de résilience de l’économie. Parmi les objectifs citons  notamment une croissance moyenne de la productivité du travail de plus de 6,5% par an, de 6,5 à 7% pour l’industrie de transformation et de fabrication.

Le Vietnam ambitionne de réduire d’ici 2025 l’écart de compétitivité nationale avec les pays du groupe ASEAN-4, notamment les indicateurs relatifs aux institutions, infrastructures et ressources humaines. Le pays s’efforcera d’augmenter la contribution du secteur privé à hauteur d’environ 55% du PIB, et d’avoir au moins cinq à dix produits nationaux se distinguant à l’international. Une série de mesures ont été déterminées, notamment l’achèvement des objectifs de restructuration des investissements publics, du budget de l’État, des établissements de crédit et des unités publiques non commerciales ; le développement de différents types de marchés, et l’élévation de l’efficacité de l’allocation et de l’utilisation des ressources.

Une économie verte et durable

Le gouvernement préconise également le développement des forces des entreprises, la facilitation de la connectivité entre les entreprises de différentes composantes économiques, et le renouvellement et le développement de l’économie collective. Il énonce également clairement les tâches et les solutions pour le développement économique urbain, le renforcement de la connectivité régionale, urbaine et rurale, la promotion du rôle des régions économiques clés et des grandes villes, la restructuration des secteurs orientés vers la modernité, le développement d’une écon

Trân Thi Hông Minh a souligné que dans le contexte de changements profonds après la pandémie de COVID-19, le Vietnam devait accélérer son processus de restructuration économique pour réduire les écarts de développement, échapper au piège du revenu intermédiaire, répondre efficacement au changement climatique et profiter des opportunités de la 4e Révolution industrielle et des avantages de l’intégration internationale... Objectif : réaliser une percée dans la compétitivité, améliorer l’autonomie, l’adaptabilité et la résilience de l’économie nationale.

Toujours selon Mme Minh, une nouveauté du plan de restructuration de l’économie nationale pour la période 2021-2025 concerne l’économie numérique en classant la transformation numérique et l’innovation parmi les percées. Par conséquent, des solutions pour la promotion de l’application des sciences et technologies, l’accélération de la transformation numérique et l’innovation sont nécessaires. Cela permettra également de promouvoir fortement la restructuration des secteurs, de rapprocher les PME des grandes entreprises et de celles à participation étrangère. Le plan exigera les efforts des dirigeants pour resserrer les liens entre les secteurs et les régions pour le succès de la restructuration économique. – CVN/VNA

Voir plus