Ces 15 dernières années, le Vietnam a été l’un des pays les plus innovants en termes de productivité et de compétitivité. Photo: Trân Viêt/VNA/CVN
 

 

Hanoï (VNA) - Avec une population de près de 100 millions d’habitants, un faible âge médian et un taux élevé d’internautes, le Vietnam a des atouts pour développer l’économie numérique.

Comme les autres nations, le Vietnam a toutes les chances de tirer profit de l’économie numérique. Il est de par le monde l’une des 11 économies à la croissance la plus élevée, avec une moyenne de 5% entre 1996 et 2016, mais de 6,8% depuis 2017. La valeur brute de marchandises (Gross Merchandise Value, GMV) dans l’économie de l’Internet du pays s’élève à 4% du PIB national. Le Vietnam se classe dans le Top 10 mondial quant au pourcentage d’utilisateurs de jeux vidéo, de réseaux sociaux et de plateformes vidéo en ligne.

Un marché en forte croissance

Le concept d’économie de l’Internet concerne quatre groupes de services: réservation de voitures, commande en ligne de produits alimentaires; communication en ligne; voyage, réservation en ligne; et commerce électronique. Selon Jones Lang LaSalle (JLL), une entreprise américaine spécialisée dans le conseil en immobilier d’entreprise, le Vietnam est une “étoile montante” dans ce secteur, et ce grâce aux quatre facteurs exposés ci-dessous.

Primo, le pays est en tête de l’ASEAN en matière de croissance annuelle de la consommation individuelle, qui devrait atteindre 7% d’ici à 2022, d’après une étude d’IMA (Institute of Management Accountants) Asia. Elle sera de 6% aux Philippines, de 5,6% en Indonésie, de 5% en Malaisie, de moins de 4% en Thaïlande et de moins de 3% à Singapour. Cette croissance est supérieure à la moyenne mondiale, estimée à seulement 3,5%.

Secundo, le Vietnam connaît un bond du nombre de familles à revenu moyen, qui devrait doubler entre 2015 et 2020, selon  Brookings Institution, un groupe de recherche américain. Ce taux de croissance classe le pays parmi les six plus dynamiques de la région d’Asie du Sud-Est, aux côtés de l’Indonésie, de la Thaïlande, de la Malaisie, des Philippines et de Singapour.

Tertio, le marché vietnamien de l’e-commerce est le plus prometteur en Asie du Sud-Est. D’après l’étude conjointe “e-Conomy SEA 2018” de Google et Temasek publiée récemment, l’économie numérique du Vietnam est comme “un dragon en mouvement” avec une croissance de 38% pour la période 2015-2018. En particulier, la richesse créée par l’e-commerce a presque doublé par rapport à 2017, la publicité en ligne et les jeux vidéo affichent une croissance annuelle de 50%. Toujours selon Google et Temasek, bien que classé derrière l’Indonésie, la Thaïlande, les Philippines et la Malaisie parmi les six plus grandes économies d’Asie du Sud-Est, le marché vietnamien de l’e-commerce devrait enregistrer une forte croissance d’ici à 2025 en raison de sa population dépassant les pays voisins, de l’essor de sa classe moyenne et de la forte croissance annuelle de sa consommation.

Quarto, Hô Chi Minh-Ville, centre économique du pays, est une destination de choix pour les sociétés technologiques. D’après les données de CB Insights, avec 16% de la superficie de bureaux loués par des entreprises technologiques en 2018, la mégapole du Sud présente le taux le plus élevé au sein de l’ASEAN.

Selon Jones Lang LaSalle, la pénétration du marché par les sociétés technologiques et le boom de l’investissement des principaux géants de la technologie à Hô Chi Minh-Ville constitueront un facteur important pour que le Vietnam devienne d’ici 2025 une étoile montante de l’économie en ligne au sein de l’ASEAN, pesant 200 milliards de dollars.

Six défis à relever

L’économie mondiale a connu des changements profonds sous l’influence de la 4e révolution industrielle (Industrie 4.0). Les nouveaux modèles économiques ont entraîné des mutations tangibles dans divers secteurs, des télécommunications au divertissement, en passant par l’éducation et la formation, la distribution, la vente en gros et au détail.

Le Vietnam regroupe nombre d’atouts pour faire entrer son économie dans l’ère du numérique: le nombre d’internautes et d’utilisateurs de smartphones en constante augmentation; sa population active jeune, nombreuse et qualifiée; l’application d’importantes avancées scientifiques et technologiques... Bien que les modèles numérisés aient généré des avantages, ils comportent des contradictions et des modifications fondamentales des modèles économiques traditionnels.

Selon le Dr Vu Tiên Lôc, président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Vietnam (VCCI), le pays devra faire face à six défis pour développer l’économie numérique.

En premier lieu, les entreprises locales sont confrontées à une grave concurrence face à un bon nombre d’entreprises étrangères d’envergure.

En deuxième lieu, ce sont les difficultés en main-d’œuvre. La formation des ressources humaines pour répondre aux exigences de l’économie numérique est devenue une question très urgente. Certains changements relatifs aux politiques de formation en la matière, aux systèmes de paiement et aux droits des consommateurs seraient nécessaires pour permettre au Vietnam de capitaliser sur la numérisation et de maintenir sa croissance stable et élevée.

En troisième lieu, le pays manque encore d’un environnement performant pour l’économie numérique et notamment de réglementations sur l’e-texte, les e-transactions et la signature numérique.

En quatrième lieu, il faut perfectionner les infrastructures technologiques pour la protection de la sécurité afin de mieux prévenir les cyber-attaques.

En cinquième lieu, les frais de l’e-logistique sont encore élevés.

Enfin, la capacité d’intégration à l’économie numérique des sociétés vietnamiennes, notamment les petites et moyennes entreprises, demeure modeste. –CVN/VNA